Köpenick et le Hauptmann

À la demande générale, voici l’histoire remarquable du Hauptmann von Köpenick.

Il s’appelait Wilhelm Voigt, fils de cordonnier, il naquit en 1849 à Tilsit. Précoce, à l’âge de 14 ans il commit son premier vol qu’il paya par quinze jours de prison.
Il s’en suit une succession de vols, de falsification de documents et une tentative d’effraction avec un pied de biche pour laquelle il condamné à quinze ans de rétention et l’interdiction de séjour dans la région de Berlin.
Dès sa libération en 1906, il rechercha dans les marchés aux puces, les pièces nécessaires pour constituer un uniforme d’officier militaire.
Le 16 octobre, vêtu de la tenue d’un officier de la Garde à Pied Prussienne, il réquisitionna dix soldats à la relève de la garde d’une caserne de Berlin. Il leur ordonna de le suivre à Köpenick pour remplir une mission importante et secrète.
Arrivé sur place, il donna à chacun un mark et il leur paya à boire et à manger au restaurant de la gare.

Ensuite, à la tête de son commando, il se rendit à l’hôtel de ville, occupa les lieux, ordonna aux gendarmes en place d’isoler le quartier pour maintenir l’ordre et la paix, séquestra le maire et ses adjoints et commanda au trésorier d’ouvrir le coffre-fort de la commune.
Il avait reçu l’ordre, disait-il, de confisquer la trésorerie de la ville et de la ramener à Berlin.
L’argent fut placé dans une sacoche scellée, il signa un reçu, commanda à sa troupe de maintenir les lieux séquestrés pendant une demi-heure encore et pris seul avec son butin, le train de retour vers Berlin.

Il fut arrêté dix jours plus tard et condamné à quatre ans de prison.
l’Allemagne entière rigola à gorge déployée y compris l’Empereur Guillaume II qui ajouta: ‘Voila ce qu’on appelle de la discipline, aucun pays au monde ne nous imiterait’ et il commuta la peine de l’inculpé de quatre à deux ans.

La presse fit grand écho de l’histoire, des caricatures, des photo’s, des poèmes satiriques, une pièce de théâtre et un film firent le tour du monde.

Sa peine purgée, Wilhelm Voigt tira profit de la gloire acquise, il donna des conférences, signa des livres et il se produisit dans un cirque ambulant dans toute l’Europe et même à New York.
La grande guerre le ruina et il mourut au Luxembourg en 1922 à l’âge de 72 ans.

L’Allemagne aimerait ramener sa tombe à Berlin, mais le Luxembourg s’y oppose.

20110825-075712.jpg20110825-075736.jpg

20110825-080120.jpg

20110825-080157.jpg

20110825-080344.jpg

20110825-080541.jpg

20110825-080732.jpg

20110825-080841.jpg

20110825-081254.jpg

20110825-081749.jpg

20110825-082247.jpg

20110825-082445.jpg

20110825-082514.jpg

Cet article, publié dans Berlin, Théâtre, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.