De Weesp à Utrecht, le Vecht

Le Chat Lune ronronne comme un chat bienheureux.
Nous quittons Weesp et le chantier De Bruyn avec un bateau au coeur neuf, quel plaisir!

Le Vecht relie Utrecht au Markenmeer, la pointe sud de l’ancienne Zuiderzee.

Au 17e siècle, pendant l’âge d’or du pays, les riches commerçants d’Utrecht se construisent maisons de campagne, lisez des petits châteaux, le long du Vecht. Il sont caractérisés par des pavillons de thé, des espèces de vérandas rondes ou octogonales placés au bord de la rivière, au bout du jardin qui les séparent du corps du logis.
Ces demeures se trouvent essentiellement dans la partie du Vecht proche d’Utrecht. Lorsqu’on s’éloigne de la ville et plus on se rapproche de Weesp et de Muiden, les château font place aux résidences flottantes.

Dans le premier cas, les propriétaires se sont fait une surenchère de créativité architecturale, c’est pour qui en impose le plus, tout en respectant le néoclassicisme cher à l’époque.
Aujourd’hui la démocratie a réduit la distance entre ceux qui ont tout et ceux qui n’ont rien et à de rares exceptions près, les châteaux sont devenus des appartements de haut niveau ou des bureaux d’experts fiscaux, les clients des seconds sont les habitants des premiers.

Les résidences flottantes par contre, aussi à quelques exceptions près, sont toutes issues du même moule, la boîte à chaussure posée sur une plate forme flottante.
Les plus créatifs ont des terrasses avec vue sur l’eau, les plus sportifs un voilier amarré à leur ponton.

Les caravelles qui ont fait la richesse des Hollandais du siècle d’or qui n’ont pas coulés, ont fini leur vie comme combustible lorsqu’elles furent remplacées par les steamers à vapeur du dix-neuvième siècle.
Comme tout un chacun, nous aimons les antiquités, les anciennes font revivre l’histoire et les récentes notre jeunesse. De nos jours, pour combler les vides, les objets disparus sont reconstruits, conformes aux dessins originaux s’ils existent ou à l’imagination de l’artiste créateur si leurs seule trace est la mémoire des historiens.
Ainsi, à Lelystad, la ville nouvelle crée de toute pièce sur l’Ijselmeer lors de assèchement de la partie Est de la Zuiderzee, un chantier naval s’est spécialisé dans la construction de vaisseaux à voile en bois, copies des navires d’antan.

Ce matin, à Breukelen, sur notre chemin vers Utrecht, un exemplaire motorisé de ces nostalgies flottantes provoque un embouteillage fluvial digne des weekend rouges du mois d’août sur l’A7.
Par chance, l’embarcation remplie de touristes, fans de Piet Hein, fait demi-tour et nous atteignons la halte de plaisance d’Utrecht après avoir pour quelques kilomètres, quitté le Vecht et pris le canal d’Amsterdam au Rhin pour pénétrer dans la ville par le sud.

C’est un endroit d’amarrage idyllique, dans le Zuiderstadskanaal, bordé de belles maisons en brique rouge, de châtaigniers centenaires et à cinq minutes à pied du centre ville.

20120812-192217.jpg

20120812-192521.jpg

20120812-192607.jpg

20120812-192625.jpg

20120812-192656.jpg

20120812-192727.jpg

20120812-192806.jpg

20120812-192845.jpg

20120812-192918.jpg

20120812-193012.jpg

20120812-193038.jpg

20120812-193414.jpg

20120812-193833.jpg

Cet article, publié dans Linssen Dutch Sturdy 320, Navigation, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.