En remontant la Marne, La Ferté-sous-Jouarre

« C’est bien ce que faites monsieur », me dit la boulangère à qui j’ai expliqué notre mode de vie fluviale. Elle rougit lorsque je lui répond en montrant d’un geste large les gâteaux exposés dans les comptoirs de sa boutique, « Ce que vous faites est très bien aussi, madame ».

Après avoir quitté Meaux sous un ciel gris, nous sommes amarrés à La Ferté-sous-Jouarre, une petite ville de province comme la France en connait beaucoup.
Sur la place principale ce trouve la marie dont la façade en colonnades doit en imposer aux camarades citoyens. En face, de l’autre côté, l’arrière d’une petite église donne sur la même place, à croire que le Don Camillo local montre son cul à Peppone.

À gauche de la place, quand on regarde la marie, entre le pressing et le salon de coiffure, se trouve la boulangerie qui à elle seule justifie que l’on s’amarre ici.
Le pain croustillant à souhait goûte le vrai pain et le pudding au chocolat est un véritable délice.

Au delà du pont, sur le versant de la Marne orienté vers Paris, en France tout se définit toujours par rapport à la capitale, trône une médiathèque que l’architecte a voulu moderne, des arrondis, du verre, du béton le tout relié par une structure métallique.
L’œuvre figure en photo dans la brochure de l’office du tourisme, lequel est fermé le lundi et nous sommes lundi.
Je connais l’endroit pour y avoir trouvé du WiFi il y a quelques années lors de notre précédente remontée de la Marne, aujourd’hui j’ai une clé 3G, on n’arrête pas le progrès.

À Jouarre, trois km plus au sud d’ici, une abbaye active propose aux croyants de participer aux dévotions de la journée, on serait bien allé la voir mais elle est fermée le mardi et nous repartons d’ici mercredi matin.
Par contre, demain mardi donc, il y a un marché sur la place de la mairie, c’est toujours pour nous l’occasion d’acheter des fruits frais et qui sait un brie ou un saucisson du terroir.

Mardi matin, le marché déçoit par sa taille, nous avons encore en tête le marché de Meaux, un incontournable si vous passez dans le coin le samedi.

L’office du tourisme est toujours fermé sauf pour les inscriptions à la brocante du 16 juin prochain, comme on peut lire sur le papier manuscrit qui est collé sur le carreau de la porte d’entrée.
L’après-midi l’office du tourisme est encore fermé car la préposée conduit un groupe de touristes en ville, comme on peut lire sur le nouveau papier manuscrit qui est collé sur le carreau de la porte d’entrée.
Grâce à Internet je sais que nous ne ratons pas grand chose car l’ancienne synagogue qui est devenue un musée d’art contemporain est aussi fermée le mardi.

Le seul intérêt de l’endroit est la boulangerie de la place l’Hôtel de Ville, ouverte le mardi, et l’amarrage dans le calme du petit bras de la Marne face à l’île Carlier.

20130613-182232.jpg

20130613-182258.jpg

20130613-182317.jpg

20130613-182336.jpg

20130613-182354.jpg

20130613-182410.jpg

20130613-182434.jpg

20130613-182453.jpg

20130613-182506.jpg

20130613-182530.jpg

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.