Namur, la Citadelle, Saint-Materne et Dédé le marinier

En l’an 1692, Louis XIV à la tête d’une armée forte de 78.000 hommes, prend d’assaut la citadelle de Namur. Défendue par 7800 soldats, le siège dure un mois et la place forte est conquise.
La guide en conclut que pour prendre une citadelle le ratio attaquants/défendants est de 10 pour 1.
Une fois au mains des Français, Vauban renforce les fortifications que l’architecte militaire Hollandais Menno van Coehoorn avait fait construire antérieurement.
N’empêche que trois ans plus tard, le 2 juillet 1695, l’armée alliée de la Ligue d’Augsbourg, sous le commandement de Guillaume d’Orange, assiège à nouveau la ville et la forteresse; les Français capitulent le 5 septembre 1965.

La citadelle construite sur un promontoire rocheux au confluant de la Sambre et de la Meuse, sert à protéger la ville. Parmi les célébrités de l’histoire, elle a connu Charles-Quint, Napoléon I et enfin l’armée Belge pendant les deux dernières guerres. Depuis son existence, elle a été assiégée 22 fois et chaque fois elle fut prise.
Au sommet, la caserne, aujourd’hui en rénovation, loge le centre d’accueil, elle a été opérationnelle jusqu’en 1977.
Dédé y a fait son service militaire.

La guide nous explique qu’en 1939, craignant une attaque Allemande aux gaz, le ministère de l’armée consacre un pour-cent de son budget pour construire 4 chambres étanches au sein des souterrains. Elles n’ont pas servi et la place forte n’a tenu que 8 jours en 1940.

Nous sommes intéressés par les galeries souterraines. En attendant 10:00 et l’ouverture des guichets, nous faisons une promenade dans le parc avant de nous inscrire pour la première visite guidée de la journée, En ce début de saison nous somme seuls et avons droit à l’exclusivité de la jeune guide namuroise.

Le couple de Japonais que nous rencontrons lors de notre promenade et à qui nous indiquons l’endroit où ils peuvent acheter les tickets d’entrée, sont en Belgique pour une semaine. Ils ont déjà visité Bruges, Bruxelles et Gand. C’est bien entendu cette dernière ville qui s’avère être leur favorite.
Ici, ils choisissent de faire le tour des lieux avec le petit train plutôt que de parcourir les couloirs humides. Demain ils rentrent chez eux.

Pour plus de détails sur la forteresse, cliquez Wiki-Namur-Citadelle.

Hier nous avons quitté Floreffe et 13 km et 2 écluses de Sambre plus loin nous avons rejoint la Meuse et nous sommes amarrés à Jambes sur la rive droite du fleuve en face de la citadelle.

Les pontons en épis sont perpendiculaires à la Meuse et nous avons mis le Chat Lune côté aval, question de pouvoir partir facilement avec le courant sans être collé contre le ponton.
Dédé nous a aidé à l’amarrage. Haut comme trois pommes, l’homme est un ancien marinier, il nous félicite du choix de l’emplacement et pendant la manœuvre, il nous raconte sa vie. À 83 ans il est retraité depuis belle lurette et il vit seul sur le Joan, un bateau de plaisance amarré à une centaine de mètres à l’amont de notre emplacement, près de la capitainerie.
Son épouse est morte il y a deux ans, pendant un repas pris dans un restaurant local.
« Profitez de chaque petit moment de la vie » nous conseille-t-il, « surtout si vous êtes à deux, c’est vite passé ». « Vivre près de l’eau, ça maintien, on respire beaucoup plus d’oxygène que sur terre ».
En allant m’annoncer à la capitainerie, je passe devant son bateau et j’admire l’installation extérieure de son propulseur d’étrave.
Ses yeux brillent, « astucieux, n’est-ce pas, ça évite que le mécanisme ne s’encrasse en restant sous eau », fait-il fièrement.

J’oublie un détail important. Dans la rue Notre Dame, en chemin vers l’entrée de la citadelle nous avons croisé une chapelle dédiée à Saint-Materne, le patron de la confiture. Hier, nous avons aperçu les usines de production, sur la rive droite de la Sambre, en aval de Floreffe.

20140510-090622.jpg

20140510-090649.jpg

20140510-090705.jpg

20140510-090718.jpg

20140510-090815.jpg

20140510-090833.jpg

20140510-090905.jpg

20140510-090920.jpg

20140510-091000.jpg

20140510-091011.jpg

20140510-091023.jpg

20140510-091033.jpg

20140510-091050.jpg

20140510-091101.jpg

20140510-091131.jpg

20140510-091145.jpg

20140510-091206.jpg

20140510-091240.jpg

 

20140510-091320.jpg

20140510-091342.jpg

20140510-091359.jpg

Cet article, publié dans église, Exploration, Exposition, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Namur, la Citadelle, Saint-Materne et Dédé le marinier

  1. Jacquemart Dominique dit :

    Bonjour, j’ai découvert votre site il y a déjà plus d’un an (suite aux articles sur la classification des cimetières et la thermodynamique communiste…)
    J’ai vu le Chat Lune ce matin amarré au port de Jambes – je me promenais sur le marché à la brocante – et je saisi l’occasion pour vous souhaiter bon voyage. A Jambes, il y a un petit café qui vaut peut-être une visite : La Schtouf, décor typique de brocante, au pied du pont de Jambes, sur la rive du port de plaisance, à 200 m de votre position.
    Dominique.

    • duquelu dit :

      Chère Dominique,
      Merci pour votre commentaire. Vous auriez dû ‘pousser la porte’ on aurait eu le plaisir de faire votre connaissance.
      Nous avons quitté Namur ce matin, le séjour nous a charmé malgré le temps maussade. Nous avions repérer le café la Schtouf, c’est celui qui a une petite gondole de l’expo 58 en façade?
      Ce matin nous sommes à Dinant, après une belle navigation. Nous avons planifié d’aller à Lyon, mais en fluvial les projets doivent rester ‘souples’, j’écrivais un billet lorsque nous y serons.
      Amicales salutations
      Guy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.