Carnet de Terre # 27 – Les Vitraux des Carmes et les Lions de Charles Quint

imageEn 1535, à son retour de la campagne de Tunisie, l’empereur Charles Quint, offre cinq lions à sa ville natale de Gand. Ils furent enfermés dans le ‘Leeuwenhof’, un zoo qui faisait partie du Prinsenhof, la résidence des princes de Flandres, où Charles Quint vit le jour en 1500.
En 1650, le zoo fut vendu aux moines des Carmes qui en firent le jardin de leur cloître.

image

image

Marleen se souvient qu’au fond de ce jardin, on peut encore aujourd’hui, voir le bâtiment où furent enfermés les fauves.
Un panneau explique que les deux derniers descendants des lions tunisiens s’appelaient Burgondia et Flandria, ils moururent successivement en 1633 et en 1641.
En 1653, les moines Carmes prirent possession du bâtiment.

image

Le Couvent des Carmes est situé rue du Bourg 92, à deux pas du Château des Comtes, à l’arrière de ce qui fut le Prinsenhof.
C’est un couvent actif, une poignée de moines y séjournent encore et ils exploitent le lieu comme centre de retraite et de méditation. Le ‘Rustpunt’ (Centre de Repos) dispose de salles de conférence qui se prêtent à des séminaires, fêtes ou rencontres méditatives.
http://www.rustpunt.net

image

L’atelier Mestdagh y expose une série de ses œuvres religieuses.
C’est un atelier unique en Flandre en matière de vitraux. Ils fabriquent des vitraux nouveaux et restaurent des anciens.
Voir leur site http://www.ateliermestdagh.be/fr/atelier

image

L’accès au cloître se fait par la librairie Carmelitana, rue du Bourg 92.
Les œuvres sont exposées aux murs des couloirs qui ceinturent le préau et aux fenêtres qui y donnent accès.
Nous croisons Ingrid Meyvaert, une des artistes de l’atelier Meyvaert, qui plein d’enthousiasme, explique la technique et décrit les réalisations à un groupe de retraités attentifs.

A l’arrière, une porte s’ouvre sur le jardin, au fond duquel nous trouvons l’ancienne demeure des lions de Charles Quint.

Le sourire aux lèvres, nous quittons le cloître, les vitraux sont beaux et la cage aux lions est la cerise sur le gâteau de la visite.

image

image

Cet article, publié dans Abbaye, Château, Exposition, Gand, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.