Carnet de Terre # 36 – La Carrière Wellington et l’exposition Atrebatia

imageLes gisements de craie qui se trouvent sous Arras ont été exploités du Moyen Âge au XVIIIe siècle pour la construction des bâtiments de la ville. L’exploitation de ces carrières tomba en désuétude au cours du XIXe siècle.

image

En 1916, l’état major des alliés décida d’utiliser ces carrières, dont les tunnels se trouvaient en partie sous la ligne du front, pour surprendre l’ennemi.
En mars 1016, 450 mineurs de la New Zealand Tunneling Company, se mirent au travail. En cinq mois de temps, reliant les carrières existantes par des galeries, ils construisirent une ville souterraine, avec de l’eau courante, de l’électricité, des cuisines, des dortoirs, des latrines et une chapelle. Ce lieu de vie pouvait héberger plus de 24 000 hommes, soit l’équivalent de la population de la ville d’Arras à la veille du 1er conflit mondial.
Pour faciliter les déplacements, des noms de villes néo-zélandaises furent donnés à différents emplacements, d’où la dénomination de la carrière Wellington.
Le 9 avril 1917 à 05:30 du matin, 15.000 soldats sortirent de terre, au nez des lignes ennemies. La premier jour, l’offensive permit aux Britanniques  de repousser les Allemands à onze kilomètres. Ensuite la bataille d’Arras tourna au carnage et pendant les semaines qui suivirent on dénombra 4000 morts chaque jour et la percée envisagée des lignes ennemies ne se réalisa pas.

Dimanche matin nous avons rendez-vous sur place pour participer à une visite guidée des lieux. Avant de prendre l’ascenseur qui nous plonge 20 m sous terre dans la carrière Wellington, chaque visiteur est affublé d’un casque militaire anglais, d’un émetteur et d’une paire d’écouteurs. Le casque est supposé conférer au parcours souterrain un soupçon d’authenticité et en prime, il nous protège d’éventuelles chutes de pierres du plafond de la carrière.
La visite est bien faite, intéressante et elle est suivie de la projection d’un film documentaire composé d’images d’époque qui nous replongent dans l’horreur de cette action particulière de la guerre de 14-18.

Une pensée me traverse l’esprit, ‘Plus jamais ça’ et ‘C’est la dernière’ étaient des slogans que l’on pouvait entendre et lire dans les années suivant l’armistice de novembre 1918.

Autre sujet:

imageAprès un lunch au Bateau du Cht’i, un restaurant que je recommande, situé place des Héros, nous pénétrons dans l’Hotel de Ville où est organisé une exposition intitulée ‘Atrebatia’.
La brochure dit: ‘Est un rendez-vous unique réunissant quelques-uns des plus grands auteurs, conteurs, illustrateurs, conférenciers et artisanants de l’univers fantastique.
Les Atrebates étaient un peuple Celtique qui vivait dans la région d’Artois, le nord de la France et le sud de la Belgique actuelle. Ils avaient comme capitale Nemetacum, aujourd’hui Arras.
En 57 avant notre ère, ils furent vaincus par Jules Caesar, lequel croyait que le peuple était Germain et pas Celte.

image

Les nostalgiques des fées, sorcières et autres magiciens se sont réunis au rez-de-chaussée et à l’étage de l’Hotel de Ville. Les exposant sont déguisés et grimés, chapeaux noirs en pointe, breloques en os et argent autour du cou, les robes en jute et pantalons en cuir brut sont de rigeur.

image
Tout cela au nom des elphes ailées et des chênes sacrés de la forêt enchantée, Harry Potter n’est pas loin. On y vend des objets de fabrication artisanale qui rappellent le monde d’Asterix, de la poterie, de potiches en tête de monstres, des oreilles en pointe factices, de la bijouterie au thèmes de crapeaux, serpents et dragons. De nombreux dessinateurs exposent leurs peintures et leurs albums BD relatant des histoires fantastiques et merveilleuses.

Marleen est tentée par une bague d’oreille représentant trois chauves-souris. Malheureusement le cartilage de ses coquilles auditives est trop fin, la bague ne tient pas et nous sortons de l’exposition aussi 21ieme siècle que nous étions rentrés.

image

 

Cet article, publié dans Cimetières, Citadelle, Exploration, Exposition, Flâneries, La mort, Réflexion, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.