Carnet de Terre # 37 – Amedeo Modigliani et la villa Cavrois

image

image

Construite entre 1929 et 1932, la villa Cavrois et ses meubles furent dessinés et construit par l’architecte Mallet-Stevens.
Habitée par la famille Cavrois, père, mère, 5 fils et 2 filles, elle fut ensuite en 1940, réquisitionnée et occupée par l’armée allemande qui la transforma en caserne.
Au lendemain de la libération, les Cavrois font modifier la distribution intérieure de la villa par l’architecte Pierre Barbe, qui aménage deux appartements pour les fils de la famille.
Au décès de madame Cavrois en 1985, la villa est vendue à un promoteur qui caresse l’idée de l’abattre pour construire deux tours d’habitation dans le parc.
Une association des riverains permet de tuer l’idée et de saufgarder la villa et de la faire classer au titre des monuments historiques.
Le promoteur, pas content, laisse l’immeuble se dégrader et se faire vandaliser.

En 1990 l’État la rachète la propriété qui est dans un état de délabrement avancé et décidé de la faire rénover.

Quinze ans plus tard, en juin 2015, elle s’ouvre au public.
Un des guide nous confie que le succès est grand, depuis l’ouverture, plus de 100.000 visiteurs se sont déplacés pour l’admirer.
Aujourd’hui, il est 14:00, ce jeudi 3 mars 2016, nous sommes les seuls à nous promener de pièce en pièce et ensuite à faire le tour des jardins.
Pour en savoir plus cliquez sur le lien suivant: http://www.villa-cavrois.fr

image

Ce matin au LAM, nous avons bien aimé la rétrospective des œuvres d’Amedeo Modigliani. Il faut savoir que le musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut de Lille Métropole, possède au départ plusieurs tableaux et dessins de Modigliani provenant de la collection de Roger Dutillieul.

Je cite la brochure:

‘Une centaine de peintures et dessins de l’artiste sera présentée, aux côtés d’oeuvres de Constantin Brancusi, Pablo Picasso, Jacques Lipchitz, Chaïm Soutine, Moïse Kisling, Henri Laurens, André Derain.
Plusieurs approches passionnantes seront proposées au visiteur, comme la découverte du dialogue que l’artiste a entretenu avec la sculpture antique et extra-occidentale ou sa pratique du portrait, autre dimension centrale dans son oeuvre, qui occupera une place prépondérante dans le parcours. L’exposition sera également l’occasion de mieux comprendre la relation singulière qui lie l’œuvre de Modigliani au collectionneur Roger Dutilleul.’

Voir http://www.musee-lam.fr

Comme de coutume, nous ne quittons pas le musée sans avoir fait le tour de la riche collection permanente d’art brut du LAM.

Dans prenons le lunch au Owens36, ‘Club House for Runners’ voir http://owens36.com/#section-605, adjacente au musée.
Les plats du jour sont présentés dans des pots en verre de stérilisation, ces pots avec un couvercle plat, un joint en caoutchouc rouge et une fermeture métallique clipsée. Le client sélectionne le pot du menu de son choix et ensuite réchauffe le bocal pendant 2 minutes et 30 secondes dans un four à micro-onde.
Pour éviter de se brûler les doigts lors du transport du bocal chauffé vers la table, la maison a prévu des maniques IKEA.
L’accueil est chaleureux et bon enfant, la formule originale et les plats sont bons.

imageimageVue imaginaire de l’Islande

Cet article, publié dans Art Brut, Art Contemporain, Exploration, Exposition, Musées, Peinture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.