La dalle en béton et Lucky

En début de semaine j’ai envoyé un mail à Filip Watteeuw, échevin des travaux publics et incontournable architecte du très controversé nouveau plan de circulation de Gand. Pour ceux l’ignorent encore, en deux mots, ce plan oblige les automobilistes à contourner le centre de la ville et leur interdit sa traversée.

La rue où nous habitons est en mauvais état, les plans de réaménagement sont sur la planche des architectes de la ville depuis une décade. Aux dernières nouvelles, les travaux débuteront en septembre 2019.
À chaque passage en voiture, même à faible allure, les dalles en béton du revêtement sautillent comme les grains de maïs dans une casserole de popcorn. La malchance veut que lundi dernier, je rentrais chez moi, une dalle bascula et au passage, endommagea le réservoir à carburant de mon véhicule ainsi que la pompe d’alimentation.
C’est la raison de mon écrit à l’échevin des travaux publics.
Il s’avère que la ville est assurée contre ce genre d’incident, le service concerné m’a fait parvenir un mode d’emploi et j’ai introduit une demande de dédommagement, conformément aux instructions.
Cela n’a rien à voir avec l’aquarelle mais j’avais envie de raconter mon histoire.

Revenons à la peinture.
Dans les années 80, je rêvais déjà de faire de l’aquarelle. Aussi, plein d’enthousiasme, je construisis une boîte en bois que je meublai de 32 godets de pigments qui me paraissaient indispensables à ma nouvelle activité.
Ensuite, comme je l’ai indiqué dans mon billet précédent, je m’inscrivis à l’académie pour apprendre la peinture à l’huile.

Le 10 octobre 2015, j’ai sorti ma boîte à aquarelles du rangement où elle m’attendait.
Je peins des séries autour d’un thème. Je les publierai au fur et à mesure dans mes prochains billets.

Avant de clôturer ce billet, un film.
Le 15 septembre 2017, Harry Dean Stanton meurt à l’âge de 91 ans. Il vient de terminer le tournage du film ‘Lucky’ dans lequel il interprète le rôle d’un homme du même âge.
L’action se déroule dans une petite ville du désert de l’Arizona, entourée de cactus Seguaro.
Il ne s’y passe pas grand-chose, la poignée d’habitants vaquent à leurs occupations selon une routine bien établie. Aussi Lucky, en bonne forme malgré sa consommation journalière d’un paquet de cigarettes.
Je n’en dit pas plus, allez le voir, vous en sortirez le cœur chaud, réconciliés avec l’Amérique et ses habitants.

Ci-dessous, quelques paysages de montagne en Suisse.

Cet article, publié dans Aquarelle, Art, Autos, Film, La mort, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La dalle en béton et Lucky

  1. Christian De Corte dit :

    Salut l’artiste je suis bouche bée.. XXX Christian (de corte)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.