Les Stolpersteine et les Hugenots

Les 4 petites plaques en laiton serties dans le sol d’un trottoir, dont je parle dans ma lettre Kreuzberg SO36, sont des ‘Stolpersteine’, en français, ‘pierres d’achoppement’. C’est l’œuvre de Gunter Demnig, un artiste originaire de Cologne qui eu l’idée d’honorer la mémoire des victimes du nazisme. Il recherche les données des personnes qui ont été poursuivies et déportées en fouillant dans des archives, en coopération avec des musées et écoles ainsi qu’avec des survivants et familles. Si les données sont disponibles, Gunter Demnig crée des Stolpersteine. Il les encastre dans le sol des rues publiques devant les maisons des déportés. Il a posé la première plaque à Berlin en 1996 et depuis plus de 25000 ont été posée en Allemagne et en Europe. Un petit dépliant de Potsdam nous en renseigne une vingtaine, nous parcourons la ville et nous lisons les noms, c’est très confrontant.
Dans un parc, au plein coeur de la cité, nous découvrons un cimetière militaire russe bien entretenu qui ne figure sur aucun dépliant touristique, un oubli?
Dans le but d’inciter les huguenots français, qui fuient le royaume de France à la suite de la Révocation de l’Édit de Nantes (16 octobre 1685), à venir s’établir dans ses états, Frédéric-Guillaume, prince électeur de Brandebourg, publie et diffuse l’Édit de Potsdam (29 octobre 1685)
On compte 20 000 réfugiés en Brandebourg : ceux-ci sont à l’origine du renouveau économique de cet état ruiné par la guerre de Trente Ans.
Potsdam en accueille un grand nombre comme en témoigne l’église ‘française’ au dôme aplati et dont l’intérieur sobre ne compte aucune fioriture susceptible de troubler la méditation des religionnaires.
Demain nous retournons explorer Berlin.

Cet article, publié dans Berlin, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.