La messe au DOM

Mes convictions philosophiques ne m’ont jamais empêché de visiter des églises et des temples mais quand à payer pour pénétrer dans un lieu de culte, il y a des limites et elles sont franchies par les 5 € demandés pour le Dom.
Mais l’endroit vaut bien une messe et Marleen qui est expérimentée et astucieuse, découvre que chaque jour à midi il y a un office d’un quart d’heure qui donne aux fidèles le droit à l’entrée gratuite.
Elle prend l’offre à profit et pendant que je sirote un cappuccino en lisant le Berliner Zeitung dans un café adjacent, elle admire le temple, en écoutant le Pfarrer expliquer sur fond d’orgue, que Dieu a tout prévu et que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.
On a laissé Marjolein sur le bateau car, comme hier, la pluie est trop présente.
Notre premier but était de visiter la Hamburger Bahnhof, mais nous apprenons que les visites de la collection permanente est gratuite le jeudi après-midi, il n’y a pas de petits profits, on reviendra jeudi prochain.
Le musée de la DDR est une attraction touristique très courue mais que nous aimons éviter.
La Alexanderplatz nous paraît toujours aussi impersonnelle, d’une architecture banale et sans âme, Marleen décrit l’endroit comme étant une ville ‘éclatée.’
Par contre, si j’en juge par la meute des photographes, beaucoup de touristes aiment l’endroit.

Cet article, publié dans Berlin, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.