11 Maserati, 7 Jaguar et la Sainte Vierge

Il y en a au moins onze, des Maserati presque toutes noires, sauf une quattroporte bordeau foncé avec un intérieur en cuir beige, ‘que bella!’
Il y a aussi une Jaguar XK 120, une type E 3,8 l et une 4,2 l, des Mercedes 300 à portes papillon, des Aston Martin, des Rolls et des Bentley et bien entendu des Ferrari de toutes les variétés et couleurs possibles mais je ne suis pas Jeremy Clarkson pour leur donner un attribut.

Mon frère Jacques qui collectionne des autos avait exercé une pression morale sur Marleen et moi, pour qu’une fois n’est pas coutume, nous troquions les couloirs des musées pour le dallage du ‘Forum für Fahrkultur’.
Dans un ancien dépôt de trams de la Wiesenstraße 36, pas loin du Westhafen se trouve le ‘Meilenwerk’ de Berlin. Sous les toits et les murs restaurés avec goût, sont réunis des showrooms de vente, des ateliers de réparation spécialisés dans la restauration de voitures de collection, des magasins d’outillages et pièces détachées, des boxes de conservation, des restaurants, des surfaces à louer pour des évènements et de nombreux services relatifs aux vieilles voitures.
Bref, un paradis pour les amateurs de la chose.

Toutes les voitures exposées sont bichonnées et nous y retrouvons avec plaisir une Jaguar 3,4 l comme celle avec laquelle Marleen paradait dans les années ’70 et une Mercedes 190 SL bleue pâle comme celle du père de mon ami Léon, avec laquelle une dizaine d’années plus tôt, il draguait les minettes de notre ville de Gand.

L’endroit est agréable et nous parcourons les salles de vente et les garages sans que personne ne nous demande un droit de passage ni ne s’inquiète de notre présence. Les quelques mécaniciens et vendeurs que nous croisons, nous disent gentiment bonjour.

Sur le chemin du retour nous traversons le centre Sony de la Potsdamer Platz. C’est un vaste espace ouvert, encerclé de constructions de verre et d’acier et surmonté d’un spectaculaire dôme similaire à celui du Reichstag.
Ce centre fait partie intégrante des arcades commerciales de la Potsdamer Platz et l’on y retrouve, avec Sony, les ineffables marques de produits internationaux, exposés avec beaucoup de décorum.

En contraste frappant, à cent mètres de là, au 75 de la Potzdamer Straße, se trouve ‘Ave Maria’, un magasins un peu vieillot d’objets de dévotion essentiellement catholique encore que dans leur bibliothèque se trouve un exemplaire du Coran et que sur une étagère trône un Bouddha bedonnant.

Cet article, publié dans Berlin, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.