Le paternoster et l’ordinateur de Zuse

L’ingénieur allemand Konrad Zuse développa et construisit en 1938 le premier calculateur électrique au monde.
Sa grande réussite fut la création du premier ordinateur électro-mécanique programmable binaire à virgule flottante, le Z3. Le Technisches Museum a ouvert une exposition permanente consacrée au développement des calculateurs programmables et à Zuse en particulier.
Je suis toujours surpris de voir qu’il y a à peine un demi siècle, les dix metres cubes de fils, de lampes, d’interrupteurs et de rouages divers avait moins de puissance de calcul que n’importe quel calculette qui se vend pour 3 € chez Aldi.

Radio Berlin diffuse un jeu qui demande aux auditeurs de localiser un microphone ‘baladeur’. Hier, une oreille attentive identifia que l’objet se trouvait dans le paternoster de l’immeuble de la radio, la Haus des Rundfunks.
Internet aidant, une recherche rapide nous orienta ce matin vers ladite maison où, le hasard faisant bien les choses, avait lieu une journée porte ouverte et un ‘Kulturradio-Kinderkonzert’ pour les enfants Berlinois.
La Haus des Rundfunks est non seulement la plus vieille maison de la radio au monde, mais c’est aussi une merveille architecturale de l’Art Déco.
J’adore les vieilles mécaniques qui fonctionnent et le paternoster en est une de toute beauté. C’est un ascenseur continu qui présente une analogie avec l’objet religieux connu. Il se compose d’une chaîne de cabines ouvertes dans lesquelles les passagers montent ou descendent sans que les plateaux ne s’arrêtent. Une fois arrivée en haut de la chaîne, chaque cabine redescend jusqu’en bas pour reprendre son ascension, sans fin dans un mouvement assez lent.
Il a pratiquement disparu sauf dans certains pays de l’est où on les garde comme monuments historiques.

Malgré une pluie intermittente, les marathoniens usent les pavés. Le parcours couvre toute la ville et l’on retrouve partout des jeunes de tout âge affublés de revêtements en plastique vert signés Adidas. Pour traverser les rues il faut emprunter les passages souterrains du U-Bahn.

Après la maison de la radio, Marleen part au musée du Judaïsme et moi je vais voir Zuse.

De retour à bord, on branche le chauffage en regardant les gouttes tomber, les canards et les foulques semblent malheureux.

Cet article, publié dans Berlin, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.