Silkeborg et le chien de ma soeur

Le chien de ma soeur est un jeune berger Allemand de quatre mois d’âge, appelé Raksha, du nom de la louve qui accueillit Mowgli.
Ma soeur a épousé un Danois et elle a quitté la ville de Gand en Belgique il y a quarante-cinq ans pour aller s’installer à Laven au Danemark dans un village situé à 969 km au nord de Sankt-Gallen en Suisse, la ville natale de notre maman, sur le même méridien 9°40′.
L’endroit est charmant, la maison est entourée de larges prairies et de forêts d’essences variées, on se croit dans la province du Luxembourg. C’est la raison pour laquelle lorsqu’ils viennent en Belgique, ma soeur et son mari vont en Ardenne, question de ne pas être dépaysés.
Le Danemark est moitié moins peuplé que la Belgique, et cela se voit. Un journaliste du New York Times remarqua un jour que la Flandre était une grande ville avec beaucoup de verdure.
Copenhagen mis à part, le Danemark est un grand parc sauvage avec beaucoup d’eau, entouré de mers pleines d’îles avec ici et là un village, une petite ville et une maison blanche au toit de chaume.
Silkeborg avec ses 44.000 habitants, est à 13 km, la ville la plus proche de Laven.
Sa renommée remonte à son usine de papier dont les bâtiments en brique rouge ont été mutés depuis quelques années en un complexe multi-usage.
L’ancienne ‘Papirfabriken’ comprends des appartements de luxe, des boutiques diverses et 5 salles de cinéma.
La ville est cerclée de nombreux lacs et le deuxième point d’attraction local est le Hjejlen, un vapeur à aubes de 150 ans d’âge, le plus vieux du monde selon les brochures touristiques. Avec ses soeurs plus modernes il parcourt les lacs et il dessert un circuit pittoresque dont le pied du Himmelbjerget, le deuxième point le plus haut du Danemark qui culmine à 147m au dessus du niveau de la mer.
Le musée d’histoire de Silkeborg exhibe fièrement le Tollundman, le troisième joyau de la ville. Cet ‘homme des tourbières’ est un être humain dont les restes momifiés ont été conservés dans une ancien puits à tourbe du Jutland. Malgré qu’il soit probablement mort assassiné, son visage est serein et il semble dormir en paix. En 1976 la police danoise pris l’empreinte digitale de son pouce, ce qui fait de cet artefact le plus ancien témoignage anthropométrique judiciaire au monde.
Malgré nos deux visites annuelles depuis un peu moins d’un demi siècle, nous ne nous lassons pas des promenades dans les bois et autour des lacs. A chaque saison, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, la nature danoise continue à nous enchanter.

Cet article, publié dans Danemark, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.