La Fanciulla del West

Les amateurs d’opéras qui aiment les Western sont comblés en ce début d’année car le MET a retransmis samedi dernier au cinéma Kinepolis, l’opéra de Puccini, ‘La Fanciulla del West’.
La première représentation de cet oeuvre eu également lieu au Metropolitan Opéra de New York, cent ans plus tôt, le 10 décembre 1910.
Toscanini dirigeait l’orchestre et Enrico Caruso était Dick Johnson-Ramerrez.

J’aime ces deux formes d’art et je me suis installé confortablement dans le fauteuil 19 de la rangée 14 du Kinepolis et j’ai laissé venir à moi les trois heures et demi du spectacle.
Le trio chantant était composé de Deborah Voigt, Marcello Giordano et Lucio Gallo.

Pour les intéressés, voici l’histoire en quelques mots:

Acte 1:
Le shérif est amoureux de Minnie, la populaire propriétaire du saloon d’une bourgade de mineurs d’or en Californie.
Acte 2:
Minnie tombe amoureuse d’un bandit. Il est blessé par le shérif mais Minnie le rachète à ce dernier en trichant au poker.
Acte 3:
Les mineurs capturent le bandit mais avant sa pendaison, Minnie les convainc de le lui donner et amoureusement, ils quittent les lieux pour des horizons chantants. Le shérif est déçu.

Depuis 2006, le MET retransmet en direct et en HD une dizaine d’opéras par an dans plus de 1200 cinémas répartis dans 44 pays dont les Kinepolis de Belgique.
Les spectacles sont toujours présentés et commentés par une artiste qui se produit au MET dans un autre opéra.

Il est amusant et intéressant de voir pendant les pauses le changement des décors et d’écouter entre deux scènes, les interviews des acteurs dans les coulisses.

Cinq chevaux sont mis en contribution pendant le spectacle, deux sont attelés à la diligence, Minnie et Dick en montent un et j’en imagine un en réserve. Pour éviter qu’ils ne paniquent, les dresseurs les ont habitués à recevoir un bonbon de mente après chaque coup de feu. Le claquement de la poudre est le signal d’une friandise.

L’acoustique est excellente, l’écran est géant et les sièges confortables.
On y voit et entend les meilleurs chanteurs du moment, l’orchestre du MET est du plus haut niveau et les chefs choisis parmi les plus grands. Les décors sont grandioses et le spectacle soigné et suivi par des milliers d’amateurs enthousiastes du monde entier et du théâtre à quatre balcons du MET.

L’initiative a du succès et les bonnes places se réservent quelques mois à l’avance.

Cet article, publié dans Fêtes, Musique, Opera, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.