Le Festival de la Lumière à Gand

Tout en lumière et fumée, le tram fantôme noir, baptisé ‘Wattman 7’, traverse le Marché-aux-Grains. Il distrait un instant la projection animée du spectacle laser qui est projeté sur la façade de l’ancienne poste.
Le ciel sans nuages et le froid de canard nous change agréablement de quelques semaines de grisaille humide et déprimante.

Le bourgmestre et les échevins de notre belle ville nous gâtent une fois encore avec une initiative qui incite les citoyens à abandonner leur télé pour quelques heures.

Déjà en 2004 la ville reçut le « City-People-Light Award » pour l’éclairage particulier du centre de la cité. De la tombée du jour à minuit, le xénon des rues est remplacé par des petits spots qui mettent en valeur la spécificité des façades par une lumière rasante. Les détails architecturaux invisibles en journée sont ainsi révélés et accentués. Cet éclairage accentue la beauté de la vieille ville et en prime la facture d’électricité de la ville s’en trouve sensiblement allégée.

Ce weekend un ‘Festival de la Lumière’ est venu se superposer à la féerie nocturne de tous les jours.
Jeudi soir à 18:30, notre bourgmestre Daniël Termont tira une fusée lumineuse en direction du dragon du Beffroi et l’étage supérieur de la tour prit immédiatement feu; ce fut le début de la fête. Quelques voisins bien intentionnés et mal informés firent appel aux pompiers mais dans les rues les badauds applaudirent.
Nous prélevons un programme au centre d’information du festival qui est installé dans la partie nouvellement rénovée de l’église Saint-Nicolas, face à l’ancienne poste. Devenu un centre commercial en 1998, ce bâtiment, vieux d’une bonne centaines d’années est un curieux mélange d’architecture néo-n’importe quoi, avec beaucoup d’éléments classiques et néo-gothiques. Pour l’avoir toujours connu ornant le Marché-aux Grains et nous le trouvons presque beau.
Une merveilleuse et féerique animation illustre une fable dans laquelle de gigantesques animaux en peluches et des elfes construisent, transforment, transfigurent et couvrent de taches de peinture la devanture et les tours de l’édifice.
Des « ah-ah » et des applaudissements ponctuent la spectaculaire attraction. Pour bien s’en imprégner, nous la visionnons deux fois de suite et puis nous poursuivons le parcours, long de 5 km et comportant 21 ‘postes’ repartis dans le centre médiéval de la ville.

L’artiste Suisse Sophie Guyot plante l’une après l’autre, des fleurs lumineuses dans le jardin intérieur de l’Hôtel D’Haene Steenhuyze, l’effet est féérique.
Nous admirons au passage le ‘The Big Fire of Ghent that never happened’ de Michael Langeder, qui comme je l’ai signalé plus haut, simule l’incendie de la tour du Beffroi.
Sur la place Sainte-Pharaïlde, des lampadaires reliés aux maternités de la ville s’allument à la naissance de chaque nouveau Gantois. Cette installation a été rachetée par la ville, elle date de l’exposition ‘Over the Edges (2000) et fonctionnera en permanence en face du Château de Comtes.
Les façades de l’Arrière-Faucille servent d’écran à une projection colorée de faisceaux laser qui soulignent les détails architecturaux de l’immeuble.

Pour la clôture samedi soir, les organisateurs ont installé en face du théâtre sur le parvis de l’église Saint-Bavon, un tapis de lampes de chevet que les Gantois leur ont prêté pour l’occasion.

Comme veut le dicton, j’en passe et des très belles, mais notre préférence va à la poste et au Tram Fantôme qui inlassablement se fraye un passage entre les promeneurs nocturnes.

Photo Pascal De Laender via Flickr

Photo Pascal De Laender via Flickr

Photo Pascal De Laender via Flickr

Cet article, publié dans Exposition, Fêtes, Gand, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.