Potsdam, Haus der Wannsee-Konferenz, Max Liebermann et le lion

La victoire Danoise de Istedt le 25 juillet 1850 fut commémorée par un imposant lion en bronze. Cette première guerre du Schleswig-Holstein fit de Flensburg une ville Danoise et le lion, le regard fixé vers le sud, fut fièrement placé dans le vieux cimetière de Flensburg, au milieu des tombes des officiers tombés dans la bataille.

En 1864, les Allemands vainquirent les Danois, Flensburg re-devint Allemand et le lion fut transporté à Berlin dans la cour intérieure de l’école militaire des cadets Prussiens.

En 1945, les Danois demandèrent sa restitution à Eisenhower et la statue originale déménagea de Berlin vers Copenhagen.

Pour fêter les 725 années de Flensbourg en 2009, le Oberbürgermeister négocia avec les autorités Danoises, la restitution du lion. Cela ne se fit pas sans peine mais selon les sources bien informées, le 12 septembre 2011, le roi des animaux devrait reprendre sa place originale dans le vieux cimetière de Flensburg.
Nous irons le saluer lors de notre passage en octobre prochain.

En 1864, sur les rives de la Wannsee, le banquier Berlinois Wilhelm Konrad créa la ‘Colonie de villas Alsen’. Pour donner une touche historique de son initiative, il fit placer une copie de la statue du lion sur la colline au centre du parc des villas. Plus tard le fauve trouva sa place au bord de la Wannsee à côté de la villa où pris place la conférence du même nom.

Ce matin nous parcourons les salons de la villa ‘Haus der Wannsee-Konferenz’, où le 20 janvier 1942, quinze haut fonctionnaires SS et plusieurs ministres du Reich décidèrent de coopérer pour mettre en place la déportation et l’extermination de tous les juifs résidents sur leurs territoires. La conférence fut présidée par Reinhard Heydrich, le chef de la ‘Reichsicherheitshauptamt’. Les protocoles furent rédigés par Adolf Eichmann, l’expert en déportations.
Cette réunion marqua le départ des mesures qui aboutirent à la ‘Endlösung der Judenfrage’, la solution finale des questions juives. Les textes expliquent avec une clarté dénuée de toute ambiguité, les décisions prises et l’organisation à mettre en place pour réaliser ce projet. Des témoignages et des photos en illustrent les résultats.

Les visiteurs, nous inclus, parcourent les salles en silence.

Quelques centaines de mètres plus loin, la villa Liebermann a ouvert ses portes et expose au rez-de-chaussée l’histoire de la maison et à l’étage une large collection de peintures, pastels et aquarelles de l’artiste berlinois.
Après avoir été célèbre et célébré – il fut nommé citoyen d’honneur de Berlin – Max Liebermann mourut en 1935 dans la solitude de sa villa.
En 1940, sa veuve Martha fut contrainte de vendre la maison au Reich. Le fruit de la vente, qu’elle plaça en banque, lui fut confisqué.

Dans la logique de la conférence qui eu lieu quelques maisons plus loin en 1942, Martha Liebermann fut appelée à être internée dans le camp d’extermination de Theresienstadt. Elle se suicida pour échapper à ce destin.

Avant de rentrer au Chat Lune, nous allons caresser les pattes du lion.

20110811-070836.jpg

20110811-071149.jpg

20110811-071346.jpg

20110811-075132.jpg

20110811-075151.jpg

20110811-075214.jpg

20110811-075707.jpg

20110811-080229.jpg

20110811-080311.jpg

20110811-080530.jpg

20110811-081855.jpg

20110811-081920.jpg

Cet article, publié dans Danemark, Exploration, Exposition, Musées, Potsdam, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.