Berlin [1] Alexanderplatz et les photos secrètes de la Stasi

L’Alexanderplatz est aussi bordélique que le souvenir que j’en ai gardé de l’année dernière.
Pour ceux que cela intéresse, nos découvertes de cette ville fascinante figurent dans mon blog sous la rubrique ‘Berlin’ et/ou août et septembre 2010.

Pour nous remettre dans le bain, nous poussons la porte du magasin de produits seconde mains Humana. Cette chaîne a ouvert des succursales dans toutes la ville, on y trouve principalement des vêtements mais aussi des animaux en peluche, des jouets, des livres, des chaussures et des sacs à mains.
J’en profite pour acquérir un fourre-tout en toile multi-poche au prix de 9,50€, le mien est resté à la maison, celui-ci restera sur le Chat Lune.

À 100 mètres de l’Alexanderplatz, au sud du district de Prenzlauer Berg, se trouve le cimetière ‘Neuer Kirchhof von St. Nikolai und St. Marien’. Il est en grande partie abandonné et les tombes sont recouvertes de ronces et de lierre. Une directive municipale annonce que 2/3 de la surface va être assainie et va changer de vocation, sans autre précision. Une plaine de jeu va peut-être faire le bonheur des enfants du quartier.

Plus loin dans la partie active, un clairon joue une version civile du ‘Last Post’. Nous apercevons entre les arbres, cinq personnes habillées de noir qui jettent une pelleté de terre dans une fosse fraichement creusée, l’atmosphère y est.

Les cimetières regorgent de surprises, ici nous découvrons le mausolée de la famille Pintsch du gabarit d’un temple romain.
Plus loin Kurt Eisele Atze a fait marquer sur sa tombe: ‘Habe ich Euch eigentlich schon gesagt wie schön es hier ist? (Vous ai-je déjà dit comme il fait beau ici?).
Enfin, on ne peut que sourire devant un monument sans autre inscription que: ‘Familie Ende’

Il est midi et la cantine de la Rote Rathaus est toujours ouverte au public avec un choix de plats du jour à des prix imbattables. Nous retrouvons notre ancienne routine.

Demain, la ville commémore le cinquantième anniversaire de la construction du mur de Berlin et la séparation ‘en dur’ des deux Allemagnes.
La ville regorge d’expositions et de manifestations consacrées à cet événement et aux drames que cette mesure a provoqué. Les traumatismes sont encore très vivants.

La galerie MORGEN-CONTEMPORARY dans la Oranienburgstrasse 27, expose des photos trouvées dans les archives secrètes de la Stasi. Le photographe Berlinois Simon Menner, a sélectionné une série de clichés insolites dont celle d’un agent Stasi habillé d’un manteau de fourrure pour la leçon de déguisement.

Demain, nous reviendrons flâner en ville.

20110812-072331.jpg

20110812-073436.jpg

20110812-073558.jpg

20110812-073733.jpg

20110812-073914.jpg

20110812-074028.jpg

20110812-074100.jpg

20110812-074116.jpg

Cet article, publié dans Berlin, Exploration, Exposition, La mort, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.