Berlin, la station de métro, 2 cimetières et le palais de justice de Wedding

Hannelore, notre ‘Hafenmeisterin’ nous a donné un guide: ‘Berlin und unbekannte Kulturdenkmäler’.


La station de métro de la Heidelberger Platz, sur la ligne U3 à Wilmersdorf est pour nous une semi-découverte. L’année dernière nous l’avions déjà repérée et photographiée, aujourd’hui nous venons spécialement la voir, elle est en tête de liste de notre programme de ce lundi.
En 1913 la commune de Wilmersdorf était encore indépendante et le maire avait confié la réalisation des gares de la ligne de métro à Wilhelm Leitgebel. Cet architecte ne semble être connu que pour avoir réalisé un certain nombre des gares de la ligne 3. La consigne municipale était d’en faire le témoignage architectural de la qualité de vie de cette commune.
Notre guide qualifie le style de ‘Spät Wilhelmismus’, Leitgebel a combiné granit, marbre, pierre blanche avec des éléments art déco, le résultat est de bon goût, harmonieux et équilibré.


À quelques centaines de mètres au nord, ce trouve le cimetière de Wilmersdorf, je vous donne trois raisons pour le visiter.
La statue en bronze de la pleureuse de Lilli Finzelberg, la pleureuse à l’urne de Hans Dammann et le columbarium.


Notre petit-fils aime beaucoup se promener avec nous dans les cimetières. Il est âgé de cinq ans et depuis toujours les sculptures le fascinent.
Ils les nomme ‘statures’, un néologisme fait de la conjonction de statues et sculptures.
J’aurai bien aimé avoir la paternité de ce qualificatif.
Il serait ravi de participer à nos pérégrinations dans les nécropoles Berlinoises.


La légitimation de la crémation en Prusse permit à la commune de Wilmersdorf au début du siècle dernier, la construction d’un crématoire et d’un important columbarium en forme de U avec au centre un patio fleuri. Il est splendide, c’est le seul de son genre à Berlin, si vous êtes dans le coin, allez le voir.


Le cimetière est un des plus soignés que nous ayons vu les dernières semaines et
les jardiniers s’affairent entre les tombes et les mausolées.
Dans le columbarium, les fleurs séchées sont neuves, les fleurs fraiches ont été coupées ce matin et l’équipe de nettoyage vient de finir son travail journalier. Les murs intérieurs et extérieurs sont peint en pastel jaune clair, l’ensemble est riant.


Le troisième point de notre programme, trouvé dans le guide de Hannelore, est le palais de justice de Wedding. Construit en 1901-1906 d’après les plans des architectes Rüdolf Mönnich et Paul Thoemer en style néo-gothique, le bâtiment est une surprise architecturale de taille! De la gare de métro Nauenerplatz nous arpentons des rues aux banals immeubles à cinq étages, pour découvrir au centre de la Brunnenplatz, une construction digne d’un château de conte de fée, revu par Walt-Disney.


C’est le siège du très sérieux tribunal de droit civil de l’arrondissement de Reinickendorf, Gesundbrunnen et Wedding. C’est également le tribunal central de recouvrement de Berlin ainsi que le tribunal de recouvrement Européen pour l’Allemagne.
Nous pénétrons dans le hall d’entrée et je fais mine de prendre une photo. Le garde m’arrête, je dois aller préalablement quémander une autorisation, au numéro 160, au bout du couloir au premier étage.
En haut de la première volée d’escaliers, nous nous conformons à la procédure de contrôle, avec passage au détecteur de métal, déposition de nos papiers d’identité, confiscation temporaire de mon canif, pour trouver au 160, trois charmantes employées qui de bonne grâce, le sourire et la plaisanterie facile, nous font signer le document d’autorisation qu’une d’elle confectionne sur place et sur mesure.
‘Si on vous le demande’, nous dit-elle,’ vous répondrez que c’est en ordre’ et elle classe le document d’autorisation dans un grand dossier bleu.
Fort d’être en règle, nous mitraillons d’étage en étage, tout ce qui nous paraît photogénique.


Dix minutes plus tard, je récupère mon canif et nous partons manger un choux farci à la viande hachée dans notre cantine de la Rote Rathaus.

Vous allez trouver que nous exagérons, mais le ‘Alter St.-Matthäus-Kirchhof est un des trois cimetières Berlinois qui figure sur la liste de l’ASCE, ‘Association of Significant Cemeteries in Europe’, à ne pas rater.
Quelques mots seulement. Il est situé au sud du Tiergarten, dans un des anciens quartiers les plus riches de la ville.
De toutes les célébrités reposant ici, nous identifions les frères Grimms dont les tombes modestes en granit noir se trouvent à la droite du mausolée de la famille Hansemann, de la taille d’une villa romaine, colonnades inclues.


Le S1 nous ramène de la Yorkstrasse à Potsdam.


– Envoyé de mon iPad

Cet article a été publié dans Berlin, Exploration, La mort. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.