Berlin, Königin-Luise-Gedächtniskirche, Alte Zootomie, Ku’Damm

J’ai retenu du passage du pape à Berlin que toutes rues qu’il a emprunté étaient fermées pendant deux jours à la circulation des voitures et des piétons, les magasins y compris. Est-ce que l’église leur rembourse le manque à gagner?

Ce matin, le S1 nous conduit à Schöneberg, nous voulons visiter la Königin-Luise-Gedächtniskirche et au passage faire un tour dans le cimetière des douze apôtres, qui se trouve en face. L’église de construction octogonale qui porte le sobriquet de Käseglocke, (cloche à fromage), est fermée, le cimetière pas.


Comme d’habitude c’est un beau parc avec quelques belles statues. Il est sur la liste de ASCE (Association of Significant Cemetaries in Europe). J’ai le sentiment que pour se trouver sur cette liste, il suffit d’en faire la demande.


Les douze apôtres, c’est pas mal, mais selon nous, il y en a des ‘plus significatifs’ qui n’y figurent pas. Evidemment nous ne sommes que des dilettantes amateurs de tombes, pas des experts de la chose et il doit y avoir des critères de jugement qui nous échappent.


Au pied de la station du S1 du Julius Leberbrücke, au numéro 54 de la Kolonnenstrasse, se trouve le Caffe-in, un magasin qui vend exclusivement des machines à café ‘made in Italy’. À droite de la porte d’entrée, un bar vend des cappuccini qui valent une mention au Michelin.
Nous y faisons une halte sur la terrasse au soleil, Tchibo, vieux boxer affectueux s’allonge contre le pied de M., il fait bon vivre.


Notre prochain étape est le ‘Anatomische Theater’ du ‘Alte Zootomie’ dans l’enceinte du campus de la Humbolt Universität, Luisenstrasse, 56. C’est un bâtiment rectangulaire surmonté d’une coupole qui coiffe un amphithéâtre. Construit en 1790, il est de la main de Carl Gotthard Langhans, l’architecte de la Brandenburger Tor. Au centre de l’auditorium, une plate-forme circulaire ascendante/descendante permettait de présenter aux étudiants les cadavres d’animaux que les laborantins préparaient dans la cave.
Je tire ces informations du guide de Hannelore car l’immeuble est en restauration et fermé au public. On aurait aimé demander à un ouvrier qui passait devant nous, la date de fin des travaux, mais son visage concentré par l’effort de pousser une brouette chargée de briques, nous en dissuada.


Après le poisson, avant de quitter la Rote Rathaus, nous saluons le caissier de la cantine. Il nous souhaite une bonne santé, et à l’année prochaine.


Pour nous imprégner de souvenirs de la ville nous prenons le S jusqu’au Zoologischer Garten et nous parcourons à pied le Ku’Damm jusqu’à la Bleibtreustrasse. Au bout de cette rue se trouve la Savigny Platz et le ‘Bücherbogen’, une de nos librairies favorites, située sous les voutes de la ligne de chemin de fer.
C’est notre dernier jour à Berlin en 2011, nous reviendrons l’année prochaine.


Le mois de septembre nous est favorable, de retour à Potsdam, nous profitons une nouvelle fois d’une fin de journée sur la dunette ensoleillée du Chat Lune.

– Envoyé de mon iPad

Cet article, publié dans Berlin, Exploration, La mort, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.