Roskilde, la cathédrale et les drakkars

Lorsque le légendaire roi Ro, il y a quelques milliers d’années, planta sa tente et ensuite construisit un palais, près d’une source, à l’embouchure d’un fjord au nord de l’île de Seeland, il baptisa l’endroit Roskilde, ‘la source du Roi Ro’.

Située à 30 km à l’ouest de Copenhagen, Roskilde compte de nombreuses sources très actives, nommées ‘kilde’ en danois. Au fil des années d’aucunes furent utilisées pour alimenter des moulins, d’autres étaient réputées pour leurs vertus thérapeutiques et d’autres encore étaient sacrées.

En 1729, le roi Frederik IV tombe malade et il guérit grâce à l’eau d’une des source de Roskilde. Depuis lors, la cour de Copenhagen s’approvisionne journellement en eau sacrée en provenance de cette source.

Roskilde fut la première capitale du Danemark mais elle perdit cette attribution et bon nombre de ses habitants en 1400, au profit de Copenhagen.

Aujourd’hui la ville est renommée pour son festival Rock, son musée Viking et sa cathédrale où reposent dans de prestigieux sarcophages, tous les rois et toutes les reines que le pays à connu; c’est le but principal de notre visite.

En deux heures et une chique de routes dégagées, après avoir payé les 31€ pour franchir le pont qui enjambe le ‘Store Belt’, nous prenons possession de notre chambre dans l’hôtel Prindsen, un des plus anciens établissements du Danemark. Crée en 1695, il est idéalement situé au coeur de la ville, le long de la rue marchande et piétonnière, à trois cent mètres de la cathédrale. Quatre corps de logis en carré ceinturent la cour intérieure qui sert de parking et où se trouve l’entrée et la réception. C’est un hôtel comme nous les aimons, un peu vieillot mais propre et bien entretenu, les plafonds sont haut, des boiseries partout, les murs sont décorés de peintures et de photos anciennes et le personnel est présent et accueillant. Un WiFi puissant est inclus dans le prix des chambres ce qui me permet de pianoter mon iPad lorsque l’envie m’en prends.

Il est 14:30 lorsque nous pénétrons dans la cathédrale pour aller admirer les sarcophages des rois défunts. Une heure et demie plus tard nous quittons les lieux à la fermeture, c’est dire que la visite en vaut la peine. Je pense que les quelques photos ci-jointes donnerons envie à ceux qui me lisent de réserver une nuitée au Prindsen.

Le lendemain, dimanche, nous suivons la promenade fléchée qui nous mène au travers des rues de la vieille ville vers le port où de vieux gréements cohabitent avec des drakkars et des voiliers modernes en polyester.

Une vingtaine de marins en herbe de tout âge, enthousiastes et bardés de vestes de sauvetage prennent place à bord d’un des bateaux viking. Au départ, la manipulation des longues rames ressemble à un jeu de Mikado mobile mais le patient skipper réussit à faire aligner les deux bordées, leur imposer un rythme de battage et manoeuvrer l’embarcation hors de la rade du port avec beaucoup d’élégance.

Il souffle une légère brise et à quelques encablures de la jetée, c’est la grande voile carrée qui propulse le bateau au grand plaisir et au soulagement de l’équipage.

En observant l’activité du port, nous avons une pensée émue pour notre Chat Lune.

Sur le chemin du retour vers le Prindsen, nous croisons quelques sources d’eau claire très actives. Nous apprenons plus tard que le bureau du tourisme dispose d’une carte avec un parcours fléché des 12 sources naturelles de la ville.

Roskilde a un bon ‘chi’, nous reviendrons.

Cet article a été publié dans Danemark, Exploration, Exposition, La mort, Musées, Navigation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Roskilde, la cathédrale et les drakkars

  1. Ping : Roskilde, la cathédrale et les drakkars | Infos La Bible PDF | Scoop.it

  2. Ping : Roskilde, la cathédrale et les drakkars « La Bible PDF – Actualités Chrétiennes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.