Beaufort 4, l’Art Contemporain et la Dame en Rouge

‘Pas trop froid?’, ‘Non, j’ai un radiateur électrique’ répond l’étudiante de service avec un large sourire qui dévoile sa dentition enferraillée de la molaire gauche à la molaire droite. ‘Y a du monde?’ ‘Deux cent trente visites hier’ fait-elle, toute fière.
Nous avons pénétré dans un ancien dépôt de munition à Nieuport, qui porte le nom approprié aujourd’hui de ‘Bommenvrij’ (sans bombes). C’est une des vingt-huit stations de Beaufort 04, un évènement artistique triennal de la côte Belge dont c’est la quatrième version, comme le numéro l’indique.

Nous avons parcouru systématiquement toutes les étapes des trois éditions précédentes et nous avons l’intention d’en faire autant pour celle-ci.
Dès neuf heures du matin, nous sommes en route car la météo a annoncé du soleil pour ce vendredi de Pâques et de la pluie et du froid pour les jours suivants.

À mi-chemin de Nieuport nous faisons une halte au Brico pour acheter un débouchoir de lavabo en caoutchouc, le notre a rendu l’âme après 35 ans de loyaux services. C’est un de ces engins traditionnels qui, bien conçus au départ, n’ont jamais été améliorés et qui coûtent le prix dérisoire de 2€89, une oeuvre d’art.

La triennale est organisée par l’asbl Ouest-Flamande ‘Ku(n)st aan Zee’, avec le jeu de mot intraduisible de la parenthèse. C’est une initiative locale mais pour être précis, sachez que vu sous l’angle fédéral, la côte est Belge. C’est également le point de vue des Wallons et des touristes Anglais et Allemands. Pour les Flamands par contre, depuis quelques années, elle est devenue flamande.

Les mouettes s’en moquent et nous aussi, c’est une belle initiative qui a le mérite de combiner la promenade à la culture.
Le guide du projet, acheté hier à l’office de tourisme, donne pour chacune des neuf communes participantes, la biographie de chaque artiste, la description de sa création et le tracé qui relie les événements.

Ce matin notre programme prévoit Nieuport et Westende-Middelkerke, l’après-midi est consacré à Bredene.

Sur la plage, les frères Chapuisat ont construit une bulle en treillis métallique recouverte de béton. Une petite ouverture permet d’y pénétrer à la joie de quelques enfants curieux accompagnés de leurs chiens. Vu de l’intérieur la structure légère est trouée et donne une impression de ciel étoilé.

La villa art-nouveau Hurlebise, monument classé, a été achetée par la municipalité qui après rénovation, va y installer son office du tourisme. Nous sommes des nostalgiques des ‘Lost Places’ et nous adorons visiter ce genre d’endroits. L’artiste Nedko Solakov a marqué les lieux en laissant ici et là un objet et des inscriptions humoristiques sur les murs blancs ou sur le carrelage. Les chambres lambrissées du premier étages sont de toute beauté. Il est heureux que cette maison soit sauvegardée.

L’ancien dépôt de munition est une poudrière qui date de l’occupation Hollandaise, elle a survécu aux deux guerres mondiales et sera bientôt restaurée.
L’artiste Hans Op De Beeck y a installé dans la pénombre, une plate-forme qui surplombe un plan d’eau. Au bout, un banc en cercle recouvert de coussins de mousse, invite le promeneur à s’assoir et à méditer autour d’une table sur laquelle un cinquantaine de bougies blanches allumées forment le seul éclairage. C’est magique.

À Middelkerke, les sculptures en acier Corten représentant des têtes d’oiseaux posées dans les dunes contrastent avec les couleurs douces du sable et de la mer.
Dans la chapelle Sainte-Thérèse à Westende, l’autoportrait d’Adrian Ghenie, intitullé ‘Selfportrait as Charles Darwin II’ rappelle à M. l’intensité concentrée de la statue de Bela Bartok qui se trouve sur la petite place à côté du Meridien, dans la montée vers la Gare Centrale à Bruxelles.
Enfin, à la limite est de Middelkerke, face à la mer, sur la plage, près de l’Hôtel Belle Vue, les deux cornets en métal blanc de Ivars Drulle captent le bruit des vagues.

Après notre lunch et la traditionnelle sieste, pour nous rendre à Bredene, nous laissons la voiture au garage et nous empruntons le tram de la Côte.
Le soleil est toujours présent et en ce jour de printemps, même en milieu de journée, la lumière reste belle.

Dans les dunes, Paolo Grassino a groupé une meute de chiens grandeur nature autour de la carcasse d’une voiture à demi enterrée dans le sable. De l’autre côté de la route Royale, l’artiste a placé une deuxième meute dans le hall multiculturel. Les canins extérieurs sont en béton, ceux du hall en caoutchouc mousse mais les deux ensembles sont d’un réalisme plus féroces que nature.

Toujours dans les dunes, mais plus près d’Ostende, un ectoplasme jaune canari, monté sur trois pattes couleur argent invite à la réflexion, ‘combien de trous comptez-vous dans la sculpture?’

Les derniers objets de notre récolte de ce jour sont couchés sur la plage. Flo Kasearu a transformé trois containers marins en vaisseaux échoués.

Je vous livre ma récolte de photos avec cette fois-ci, une fois n’est pas coutume, le nom de l’oeuvre et de l’artiste.

La Dame en Rouge a tout observé.
20120407-160910.jpg20120407-160933.jpg20120407-161113.jpg20120407-161155.jpg20120407-161230.jpg20120407-161325.jpg20120407-161416.jpg20120407-161436.jpg20120407-161457.jpg20120407-161521.jpg20120407-161559.jpg20120407-161643.jpg20120407-161700.jpg20120407-162640.jpg20120407-162733.jpg20120407-162750.jpg20120407-162812.jpg20120407-162836.jpg20120407-163111.jpg20120407-163135.jpg20120407-163151.jpg20120407-163531.jpg

20120407-163616.jpg

20120407-163642.jpg

20120407-163705.jpg

20120407-163925.jpg

20120407-163947.jpg

20120407-164011.jpg

20120407-164049.jpg

Cet article, publié dans Exploration, Exposition, Oostende, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Beaufort 4, l’Art Contemporain et la Dame en Rouge

  1. La villa art nouveau est splendide et certaines de vos photos bien insolites

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.