Papenburg, l’Ems et la boue, la tourbe, la construction navale et le chantier Meyer

Le cinéphile sait que les torpilles primitives placées dans la proue du African Queen, coulèrent le Königin Luise, après que le capitaine du navire Allemand eut marié Humphrey Bogart à Katherine Hepburn.
Ce que le cinéphile ignore peut-être est que le navire Allemand s’appelait le Graf Goetzen, qu’il avait été construit et assemblé à Papenburg par le chantier Meyer. Il fut ensuite désassemblé, mis dans des caisses étanches et acheminé par mer jusque Dar-es-Salam. De là, 5000 porteurs transportèrent les caisses sur 900 km jusqu’à Kigame, un port du lac Tanganyika où 4 ingénieurs du chantier Meyer coordonnèrent son ré-assemblage.
Le navire coula trois fois, volontairement en 1916 par les Allemands, dans une tempête en 1920, et 1945 par la guerre. À chaque fois il fut remis à flot et aujourd’hui, toujours sur le lac Tanganyika, il assure sous le nom du Liemba un service hebdomadaire entre Kigoma à Mpulungu.

Nous sommes à Papenburg et nous participons à une visite guidée du chantier naval Meyer.

Le 17 avril 1631, Dietrich von Velen obtient du clergé la concession pour l’extraction de la tourbe à Papenburg. Cela nécessite l’assainissement des marais et le creusement de canaux servant au transport de la matière extraite du sol. Au fil des années, l’opération prend de l’extension et exige de plus en plus de bateaux de toutes dimensions, c’est l’origine des nombreux chantiers de construction navals que Papenburg connait du 18e jusqu’au début du 20e siècle.

En 1795, Wilhelm Rolf Jansen, entrepreneur protestant, propose aux autorités locales de venir créer un nouveau chantier à Papenburg.
L’autorisation lui est accordée à condition qu’il change de nom et de religion.
C’est ainsi que Wilhelm Rolf, devenu Meyer et catholique, fonde l’entreprise qui aujourd’hui est une des plus grandes et des plus modernes sociétés de construction navales mondiales. Elle est restée entièrement entre les main de la famille Meyer qui mènent leur barque, si j’ose dire d’une main de maître.
Le succès de l’entreprise est en partie liée à l’initiative de Joseph L. Meyer qui en 1872 décida de se lancer dans la construction de bateaux en acier. Ceux qui se moquèrent de lui à l’époque, ont depuis longtemps fermé les portes de leur chantiers de construction de bateaux en bois.

Le chantier que nous visitons possède deux cales sèches couvertes d’un hall de protection ce qui leur permet de construire des navires de croisières de luxe, leur spécialité, en toute saison et toute l’année. Le plus grand hall fait 504 m de long, sur 125 m de large, et 75 m de haut, ce qui permettrait d’y loger facilement 8 (huit) fois la cathédrale Notre Dame de Paris, les tours comprises.
Comptez avec moi, la cathédrale fait 126 m de long, 48 m de large et les tours, 69 m de haut.
Meyer y construit en parallèle par an, deux bateaux de croisière tel que le Disney Dream et le Celebrity Solstice, voir les photos ci-jointes.

La rivière Ems qui relie Papenburg à la mer du nord est sujette aux marées à partir des écluses de Herbrum. Nous quittons à 08:00 la marina de Lehe sur le Kustenkanal, la marée haute à Herbrum est à 04:24 et j’ai calculé que nous pourrons encore bénéficier des courants portants et arriver en fin de matinée à Papenburg.
Nous sommes au portes de l’écluse à 10:00, c’est un peu juste pour le niveau de l’eau en aval, cinq commerces sont amarrés dans l’attente du retournement de la marée et l’éclusier de Herbrum me demande mon tirant d’eau et me dit: ‘Ça ira encore, mais gardez le milieu du chenal’.
À la sortie de l’écluse nous découvrons un bain de boue gris-jaune, je mets le moteur à plein régime et nous avançons péniblement à 7km/h en traçant un sillon dans l’eau vaseuse du fleuve, mon sondeur est à zéro, ce qui veut dire que la quille racle la boue. Après cinq cent mètres la situation s’améliore, le courant portant est violent, l’eau est toujours boueuse, les berges sont lunaires, le Chat Lune avance vite.

Mon estimation s’avère exacte, nous nous amarrons à 11:30 au ponton d’attente de l’écluse de mer de Papenburg. Celle-ci tourne à 14:00, le temps de prendre un lunch à bord, d’aller bavarder avec les éclusiers, ils sont sympa et ils sont une source d’information précises sur la navigation dans le coin, et nous arrivons à 14:30 dans la marina du YC de Papenburg dans le Turmkanal, près de la ville.

Cette ville comporte le plus ancien centre d’exploitation de tourbe d’Allemagne, les immeubles, maisons et entrepôts, ont été construites le longs des canaux d’assainissement des marais. Elle a été soigneusement restaurée, très touristique, elle est d’une propreté immaculée, les nombreux petits ponts levis blancs qui relient les deux quais de la rue principale sentent encore la peinture fraîche. Pour les besoins de l’authenticité, on a placé ci et la des anciens gréements qui ont l’air aussi neufs que les ponts levis.

Papenburg mérite un arrêt prolongé, le musée de la tourbe et le chantier naval Meyer sont des passages obligés.

20120626-181705.jpg20120626-182108.jpg20120626-182135.jpg20120626-182222.jpg20120626-213715.jpg20120626-213812.jpg20120626-213853.jpg20120626-213936.jpg20120626-214346.jpg20120626-214914.jpg20120626-215651.jpg20120626-215937.jpg20120626-220010.jpg20120626-220035.jpg20120626-220110.jpg20120626-220317.jpg20120626-220558.jpg20120626-220617.jpg20120626-220653.jpg20120626-220711.jpg20120626-220800.jpg20120626-220828.jpg20120626-220908.jpg20120626-221056.jpg20120626-221126.jpg20120626-221158.jpg20120626-221225.jpg20120626-221302.jpg20120626-221327.jpg

20120626-221556.jpg

20120626-221625.jpg

20120626-221654.jpg

20120627-090900.jpg

Cet article, publié dans Exploration, Exposition, Linssen Dutch Sturdy 320, Musées, Navigation, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Papenburg, l’Ems et la boue, la tourbe, la construction navale et le chantier Meyer

  1. La Meyer Werft est un important chantier naval situé principalement à Papenburg , en Arrondissement du Pays de l’Ems , en Allemagne . C’est le plus gros employeur de la région, avec environ 2500 employés, ainsi que de nombreux emplois indirects. Ce chantier est spécialisé dans les bateaux de croisière de luxe, mais construit également des transporteurs, des méthaniers et des bateaux-taxis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.