Leer (1), l’Ems et le chantier Meyer

La petite mignonne du centre d’information devant lequel nous sommes amarrés à Leer s’appelle Ninette Severine. Elle est Allemande, ne parle pas un mot de français, mais ses parents aimaient ces prénoms, nous aussi. Elle nous salue avec ‘Moin’ c’est la contraction de ‘Guten Morgen’, ça se prononce un peu comme ‘moins’ en français en accentuant le ‘o’ et c’est utilisé dans tout le nord-est du pays, le matin comme le soir.

Nous avons quitté Papenburg sous un pluie battante qui ne nous quitte pas de la journée. Le trajet de Papenburg à Leer est rapide, le fleuve est toujours gris-jaune, le courant portant est rapide, l’eau bouillonne, la descente est spectaculaire.

Le Havenmeister Ackermann du port de la ville de Leer vient nous saluer au ponton d’attente devant l’écluse. On convient d’aller s’amarrer dans la darse de la vieille ville, en face du syndicat d’initiative, sur l’ancien bras de la Leda qui fait fonction de port commercial et de port plaisance.

Certains citoyens de la région ont lancé une campagne destinée à sauver le fleuve Ems de l’agression humaine.

Le plus gros problème est le chantier Meyer qui depuis une dizaine d’années construit des navires de plus en plus grands, comme je l’ai décrit dans mon billet précédent.
Pour pouvoir acheminer les paquebots de 250 mètres de long et un tirant d’eau de près de 10 mètres, le fleuve est dragué en permanence et les ponts ont été élargis.
À chaque lancement d’une nouvelle unité, le barrage de protection qui a été construit en 2002 sur le fleuve en amont de Emden, est fermé lors d’une marée haute d’équinoxe. Ensuite de l’eau additionnelle est pompée dans la partie amont, de manière à encore élever le niveau du fleuve de deux mètres supplémentaires entre la darse du chantier Meyer et le barrage.
Chaque nouveau navire est conduit jusqu’au barrage, l’eau excédentaire est libérée et douze heures plus tard à la prochaine marée haute, les portes sont ouvertes et le navire poursuit son trajet vers la mer du Nord.
Ces opérations perturbent fondamentalement l’équilibre écologique de la région, le fleuve est un grand bain de boue dans lequel les poissons ont disparus, les courants sont violents et raclent tout sur leur passage, les oiseaux aquatiques voient leurs nids balayés par les crues artificielles et les accès aux petits ports à l’amont des écluses de Herbrum tel que Rhede et Weener, sont ensablés et uniquement accessible pendant deux heures, deux fois par jour, autour de chaque marée haute.

La nature est perturbée, les opérations d’infrastructure coûtent une fortune et sont financées avec avec l’argent du contribuable, mais les touristes qui partent en croisière et les politiciens s’en foutent et Meyer aussi, car il fournit du travail à 2500 personnes en direct et à 15.000 en indirect par ses sous-traitants.

Pour plus de détails sur l’action, voir le lien suivant: http://www.rettet-die-ems.de

20120627-201658.jpg

20120627-201727.jpg

20120627-201745.jpg

20120627-201759.jpg

20120627-201823.jpg

20120627-201844.jpg

20120627-201925.jpg

20120627-201948.jpg

20120627-202022.jpg

20120627-202056.jpg

20120628-065023.jpg

20120628-223632.jpg

20120628-223712.jpg

20120628-223735.jpg

20120628-223803.jpg

Cet article, publié dans Linssen Dutch Sturdy 320, Navigation, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Leer (1), l’Ems et le chantier Meyer

  1. Etonnant que les Verts allemands ne se manifestent pas ! Bien sur, il faut sauver l’emploi, mais normalement ça ne les empêche pas pour faire des actions. Une situation difficile aussi pour les politiques qui doivent toujours agir en fonction des élections.

  2. merveilleuse post, merci beaucoup.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.