Leer (2), Bünting et la cérémonie de thé, Samson, Wolff, le vin et les liqueurs

Nous sommes à Leer et la dame qui nous sert n’est pas en kimono, les parois de la pièce ne sont pas en bambou tressé, le sol n’est pas couvert de tatamis, mais la cérémonie de thé est tout aussi sérieuse qu’à Takahama, Nagoya ou Kiyosu.
Après la visite de la maison ‘musée de thé’ du holding Bünting, nous avons droit à trois tasses servies selon la tradition de Ostfriesland, la Frise Orientale Allemande.
Le thé est infusé trois minutes pour être stimulant, cinq minutes pour qu’il soit relaxant.
L’eau doit être douce et le pot sera préchauffé avec le liquide qui servira à l’infusion.
La dame nous met un morceau de sucre candi au fond de la tasse, puis elle verse le thé et ensuite elle fait couler délicatement en surface une minuscule cuillerée de crème fraîche qui reste flotter le long du bord de la tasse du côté où vont se poser nos lèvres.
Interdit de touiller, il faut boire en premier lieu le mélange thé crème, puis suit le goût du thé un peu acerbe et finalement on vide la tasse en savourant le thé sucré par le morceau de sucre candi.
La coutume veut que l’hôtesse vous ressert à chaque fois que vous videz votre tasse. Pour arrêter le processus, il faut y mettre une cuillère.

Le thé fait partie intégrante de la culture de cette région d’Allemagne, les ‘Ostfriesen’ boivent dix fois plus de thé que les autres habitants de la République Fédérale.
En 1806 Johann Bünting créa au numéro 37 de la Brunnenstrasse à Leer, une société d’importation de thé.
En 1807, la Frise Allemande fut annexée par le royaume Hollandais et le roi Louis, le frère de Napoléon Bonaparte, interdit le commerce avec l’Angleterre. Les Frisons devinrent contrebandiers par la force du destin et cherchèrent leur thé sur l’île de Helgoland, territoire Anglais. Johann Bünting fut capturé et il séjourna un an en France dans les prisons Napoléoniennes.
Aujourd’hui Bünting est une holding de 10.000 personnes qui regroupe des sociétés de service, un groupe électronique, des magasins de distribution et toujours la société d’importation de thé qui a fait sa renommée.
En 2001, un musée dédié à l’histoire du groupe et à tous les aspects du thé fut ouvert au numéro 33 de la Brunnenstrasse.

Un peu plus loin au 16/18 de la Rathausstrasse se trouve la maison ‘Samson’ qui héberge la famille Wolff, marchands de vin et de liqueurs diverses dont le slogan est:

– Söte Melk is för de Kinner >le lait est pour les enfants
– Sure Melk is för de Swien. >le lait suri pour le cochon
– Water supen Peer un Rinner. >le cheval et les vaches boivent de l’eau
– doch för uns. >mais à nous
– gaff Gott de Wien. >Dieu donna le vin

La maison Samson construite en 1570, connu au fil des siècles des transformations et des rénovations et elle changea plusieurs fois de main.
En 1927 la firme Wolff, marchand de vin depuis le début du dix-huitième siècle, achète la propriété et y installe ses bureaux.
Claas Carl August Wolff et Menne Georg Wolff, son épouse, amateurs d’art et de belles choses, créent dans les anciens entrepôts qu’étaient les étages de la maison, un musée dédié à la culture de la région, le mode d’habitation, les habits et les objets usuels de la Frise au travers des siècles.
Après cette promenade dans l’histoire, nous achetons une bouteille de ‘Alte Swede’, un digestif amer de couleur brun noir, dont Wolff garde jalousement la recette et que nous destinons à nous aider à digérer les ‘Eisbeine’ et les ‘curry-wurst’.

Leer est une ville qui n’a pas souffert de la deuxième guerre mondiale et où il est agréable de flâner et de découvrir entres autres choses, l’église réformée qui vient d’être entièrement restaurée et dont l’orgue qui comprend 2500 tubes et est une attraction mondiale pour les connaisseurs de cet instrument.
L’hôtel de ville offre deux visites guidées par semaines et bien entendu nous sommes de la partie. Construite en 1893, elle était à l’époque conçue beaucoup trop grande pour les 5000 habitants de la cité mais elle se devait d’être plus imposante que celle de Emden, la ville concurrente.

Avec ses 35.000 habitants, Leer est après Emden, la deuxième plus grande ville de la Basse-Saxonie du nord. Elle était déjà au 14e siècle le centre politique de ‘Ostfriesland’ mais pour des raisons économiques elle refusa longtemps le statut de ville et ce n’est qu’en 1823 qu’elle passa de ‘Marktflecken’ (endroit de marché) à ville à part entière.

Nous nous plaisons bien ici et nous restons amarrés quatre jours dans le vieux port. Le sympathique Havenmeister Herr Ackermann vient régulièrement nous saluer et tailler une bavette. On visite le Heimatmuseum, le Bökemuseum, on flâne en ville, on boit du thé et on mange des Kuchen.
20120629-212445.jpg20120629-212456.jpg20120629-212620.jpg20120629-212705.jpg20120629-212828.jpg20120629-212909.jpg20120629-212943.jpg20120629-213028.jpg20120629-213053.jpg20120629-213135.jpg20120629-213202.jpg20120629-213230.jpg20120629-213258.jpg20120629-213310.jpg20120629-213444.jpg20120629-213517.jpg20120629-213732.jpg20120629-213745.jpg20120629-213805.jpg20120629-213855.jpg20120629-213919.jpg20120629-213948.jpg20120629-214008.jpg

20120629-214041.jpg

20120629-214212.jpg

20120629-214252.jpg

20120629-214748.jpg

20120629-214816.jpg

20120629-214933.jpg

20120629-215021.jpg

20120629-221050.jpg

Cet article, publié dans Exploration, Exposition, Musées, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Leer (2), Bünting et la cérémonie de thé, Samson, Wolff, le vin et les liqueurs

  1. Eisbein, Currywurst, Kuchen und Tee, typisch deutsch ! Bien que…le thé se boit partout en Allemagne, mais plus particulièrement dans le nord, ce qui est certainement du à l’influence anglo-saxone. Mais d’une façon général , Kaffee und Kuchen sont sacré

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.