Paris, le Louvre, Wim Delvoye, Eugène Isabey et l’Océanie

Comme tout un chacun sait, il faut aller au Louvre avec un but précis et il faut s’y tenir au risque sinon d’avoir au bout de quelques heures de navigation dans les couloirs et les escaliers, la tête comme une citrouille, pleine d’impressions et de couleurs fascinantes et diverses et la conviction profonde de n’avoir rien vu.

Le musée s’ouvre à 09:00, nous sommes des matinaux et c’est l’heure où les machines automatiques distributrices de billets d’entrées sont accessibles sans devoir faire la file entre une cargaison d’autocar de japonais photographes devant nous et une famille d’Espagnols avec leurs six enfants dont l’âge varie de quatre et douze ans et auquel le père raconte à voix haute ce qu’ils ont vu hier et ce qu’ils vont voir aujourd’hui pendant qu’Isabella envoie des SMS et que la mère coure après José, six ans, qui menace de son pistolet à eau un des gardiens en uniforme, lequel n’apprécie pas la chose même si l’eau fraîche lui ferait du bien vu la gueule de bois qu’il traîne par rapport à la fête de départ en retraite du chef de salle de la Victoire des Samothraces qui a duré jusque dans les petites heures, ce matin.

Sur notre agenda il y a Wim Delvoye, né à Wervik en Belgique et habitant Gand, ce qui nous plaît, dont quelques unes des oeuvres sont exposées dans les salons de Napoléon III, au premier étage de l’aile Richelieu du château devenu musée.

Les sculptures de l’artiste sont aussi baroques que la décoration des appartements de l’empereur, il les aurait aimés.
Cela va d’une statuette virevoltante en porcelaine entreposée dans une vitrine entre les Sèvres antiques aux six anneaux de serviette-crucifix en acier poli de la taille d’une voiture d’enfant alignés comme milieu de table en passant par une maquette de camion tordu en métal gris ciselé à la gothique, la signature de Wim Delvoye, sans oublier les lapins pantoufles et les cochons fleuris, on adore.

Le deuxième point de notre agenda est l’exposition d’aquarelles et de tableaux d’Eugène Isabey, un artiste de la fin du 19e siècle que nous avons le plaisir de découvrir.
Jugez ci-après de l’atmosphère dégagée par les vues de la côte Normande.

Au passage je ne peux m’empêcher de ‘croquer’ la fille en robe verte qui se repose un moment en buvant une gorgée de café de son thermos bleu.

Nous terminons la matinée en faisant le tour du ‘Louvre au Moyen Age’, ce sont les fondations du donjon et des douves de la place forte sur lesquels par la suite fut érigé le château du Louvre.

Après un lunch léger à bord du Chat Lune, suivi de la traditionnelle sieste journalière à laquelle nous tenons beaucoup, nous retournons au musée pour admirer les masques originaires d’Océanie, une petite collection qui donne au visiteurs un avant-goût du musée du quai Branly.
Notre petit-fils appréciera beaucoup les photos que je vais lui faire parvenir.

Si vous aimez mes billets, votez pour le Golden Blog Awards sur le lien suivant, dans la catégorie Voyages/Tourisme : http://www.golden-blog-awards.fr/categories/voyages-tourisme/
Merci!

20120918-135957.jpg

20120918-140135.jpg

20120918-140227.jpg

20120918-140307.jpg

20120918-140419.jpg

20120918-140510.jpg

20120918-140552.jpg

20120918-214238.jpg

20120918-214312.jpg

20120918-214327.jpg

20120918-214409.jpg

20120918-214440.jpg

20120918-214600.jpg

20120918-214637.jpg

20120918-214706.jpg

20120918-214730.jpg

20120918-214751.jpg

20120918-214807.jpg

20120918-214844.jpg

20120918-214914.jpg

20120918-214949.jpg

20120918-215024.jpg

20120918-215053.jpg

20120918-215132.jpg

20120918-215205.jpg

20120918-215233.jpg

20120918-215302.jpg

20120918-215333.jpg

20120918-215358.jpg

20120918-215424.jpg

Cet article, publié dans Exposition, Musées, Paris, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Paris, le Louvre, Wim Delvoye, Eugène Isabey et l’Océanie

  1. Quel beau contraste entre l’appartement de l’empereur et les masques originaires d’Océanie.
    Vous êtes toujours aussi sensible aux jolies filles…
    PS Bien sur, nous allons voter pour vous !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.