Paris et Albert II, Roi des Belges

Mille pigeons voltigent en l’air et mille autres recouvrent le sol et picorent le maïs que le clochard puise dans un grand sac et d’un geste large sème sur l’asphalte du parvis devant le musée Beaubourg.
Cela donne à M. l’occasion de prendre un cliché spectaculaire.

Nous venons ici pour rire avec les caricatures de Kroll, l’humoriste Belge qui depuis quelques années s’est spécialisé à mettre en couleur le Roi et sa famille. L’exposition est organisée au centre Wallonie-Bruxelles, 127-129 rue Saint-Martin, face à centre Pompidou.

Les républicains n’ont pas compris l’importance sociologique pour un pays et pour un peuple d’entretenir un Roi et une famille Royale. Tout groupe humain, une fois constitué, par le hasard d’une rencontre ou par le fait de l’histoire, recherche spontanément un chef, lequel se trouve soudain investi de pouvoirs généralement au delà de son imagination.
On n’y peu rien, nous sommes faits ainsi.

Dans les pays démocratiques occidentaux qui ont maintenus leurs royautés, le Roi, malgré son manque total de pouvoir réel, assume dans les cas les plus favorables, le rôle d’un père et d’un sage et lors de crises politiques, il réussit à calmer les esprits, à guider les politiciens vers des solutions de compromis et ainsi à arrêter l’escalade du conflit.
C’est le cas en Belgique et c’est le cas aux Pays-Bas.
Dans les pays où le souverain n’a plus aucune fonction politique, lui et sa famille opèrent comme paratonnerres à paparazzi, et c’est ce qui se passe en Angleterre.

L’avantage de cette configuration est que les politiciens professionnels peuvent gérer leur pays en quiétude relative, c’est pour cela que nous les avons élus et c’est ce que nous leur demandons de faire. La couleur des cheveux de leurs maîtresses et les seins nus de leurs épouses ne nous intéresse pas.

Dans les républiques tel que la France ou les États-Unis d’Amérique, le président additionne à la fonction de chef d’entreprise celle de père de la nation et par la même occasion, il entraîne sa femme et ses enfants dans l’enfer de l’oeil des médias, un cumul néfaste, par l’énergie requise, à l’exercice de son rôle principal.

Le dessinateur humoriste Kroll entretien d’excellentes relations avec Albert II, un Roi dont le sens de l’humour devrait servir d’exemple à nombre de chefs d’états.
Les dessins exposés au centre Wallonie-Bruxelles en sont un témoignage.

Si vous aimez mes billets, votez pour le Golden Blog Awards sur le lien suivant:
http://www.golden-blog-awards.fr/categories/voyages-tourisme/
Merci!

20120919-170842.jpg

20120919-170933.jpg

20120919-171018.jpg

20120919-171109.jpg

20120919-171140.jpg

20120919-171213.jpg

20120919-171248.jpg

20120919-171305.jpg

20120919-171349.jpg

20120919-202945.jpg

20120919-203013.jpg

20120919-203029.jpg

Cet article, publié dans Exploration, Exposition, Paris, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Paris et Albert II, Roi des Belges

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.