Paris, les journées du patrimoine, l’hôtel de Béhague, ambassade de Roumanie, bibliothèque de l’Arsenal

Sous le régime de Ceausescu, les Roumains habitants Paris disaient: ‘Vas faire un tour à l’ambassade, cela t’ôteras pour un temps l’envie de retourner au pays’.

Acheté en 1939 par le gouvernement de Carol II, l’hôtel de Béhague, devenu ambassade de ce pays, acquis sous le régime communiste la triste réputation de fief de la ‘Securitade’, la police secrète du dictateur.
Le magnifique petit château de ville, qui comporte le plus grand théâtre privé de Paris, sur la scène duquel dansa en 1909 Isadora Duncan, fut fermé au public jusqu’à la chute du régime en décembre 1989.

Aujourd’hui, journée du patrimoine, les Roumains ont ouvert les portes du palais aux parisiens curieux. Les gardes à l’entrée opèrent en souriant une fouille symbolique et les guides accueillants canalisent le publics et répondent aux questions avec une fière bienveillance.

Le communisme est loin, le nom de Ceausescu n’apparaît nulle part, on est passé de Martine de Béhague à l’Europe du 21e siècle en sautant au passage 55 ans d’histoire.

La Byzance du VII arrondissement charme par l’entrée en pierre blanche, l’escalier monumental orné de marbre polychrome et d’arabesques de fer forgé, le jardin jonché de statues, la salle à manger avec la fontaine et le masque baroque, la naissance de vénus de François Boucher, l’escalier en bois style Louis XIV, la bibliothèque de la comtesse décoré de bois précieux, le grand bas-relief en marbre blanc du sculpteur Jean Dampt, la salle de bal et enfin, le théâtre avec ses colonnes de porphyre et ses mosaïques byzantines. Mon inventaire est incomplet, venez chercher un visa au 123 rue Saint-Dominique dans le 7e et au passage jetez un coup d’oeil au château, vous ne serez pas déçus.

Plus près de notre endroit d’amarrage, au numéro 1 de la rue de Sully, se trouve la bibliothèque de l’Arsenal, situé à l’emplacement de l’ancien arsenal de Paris.

Dans l’enclos de l’ancienne fonderie de canons, devenue par la suite, sous Louis XIV, une fonderie pour les statues qui ornent les parcs de la ville, se trouve un hôtel, l’ancienne demeure des grand-maîtres de l’artillerie.
En 1756, Antoine-René de Voyer d’Argenson, marquis de Palmy, grand-maître de l’artillerie, homme d’État et bibliophile, y installa sa collection de livres, manuscrits, estampes et plans.
Soucieux d’en éviter la dispersion, il les vendit en 1785 au comte d’Artois, frère de Louis XVI, qui la consolida avec sa propre bibliothèque.
Après la révolution, en 1797, l’ensemble fut transformé en bibliothèque publique pour être enfin en 1934, rattaché à la bibliothèque Nationale.
Chose remarquable, les oeuvres originales n’ont jamais été dispersés, ni vendues au enchères, ni vandalisées, au contraire, la bibliothèque continua à être enrichie par les conservateurs et hommes de lettres tel que Charles Nodier et José Maria de Hérédia.

Accessible et visité essentiellement par des chercheurs, elle ouvre aujourd’hui ses portes au grand public à l’occasion des journées du patrimoine, par petits groupes nous suivons la guide qui nous retrace son histoire.

À l’extrémité de l’hôtel, face à la bouche de métro Sully-Morland, se trouve le cabinet de La Meilleraye.
Charles La Porte, cousin du cardinal de Richelieu, marquis de la Meilleraye, grand-maître de l’artillerie en 1634, fit décorer à cet endroit l’appartement de son épouse, Marie de Cossé-Brissac.
C’est à l’occasion de journées comme celles de ce weekend que nous découvrons des petites merveilles tel que ces deux modestes chambres dont les murs et les plafonds sont recouverts de peintures intactes, vielles de près de quatre siècles. Les tableaux d’une fraîcheur remarquables, représentent des scènes historiques, symboliques et thématiques. Je vous livre quelques exemples ci-dessous.

Si vous aimez mes billets, votez pour le Golden Blog Awards sur le lien suivant:
http://www.golden-blog-awards.fr/categories/voyages-tourisme/
Merci!

20120925-211150.jpg

20120925-211246.jpg

20120925-211318.jpg

20120925-211401.jpg

20120925-211433.jpg

20120925-211516.jpg

20120925-211609.jpg

20120925-211641.jpg

20120925-211736.jpg

20120925-211854.jpg

20120925-211908.jpg

20120925-211923.jpg

20120925-211954.jpg

20120925-212249.jpg

20120925-213013.jpg

20120925-213051.jpg

20120925-213128.jpg

20120925-213222.jpg

20120925-213315.jpg

20120925-213449.jpg

20120925-213539.jpg

20120925-213629.jpg

20120925-213705.jpg

20120925-213745.jpg

20120925-213823.jpg

20120925-213916.jpg

20120925-214103.jpg

20120925-214202.jpg

20120925-214251.jpg

Cet article, publié dans Exploration, Exposition, Paris, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.