New York # 2, La High Line, le Chelsea Market, le New Museum et le Met

C’est la promenade plantée à Paris qui a inspiré l’association des amis de la High Line à en faire un parc public accessible aux promeneurs. Le maire Michael Bloomberg, Gifford Miller et Christine Quinn du conseil municipal de New York en furent les plus importants supporters et ainsi en 2004, la ville débloqua 50 millions de $ pour le projet.

Depuis 1847 des trains de marchandises circulaient le long de la partie Ouest de Manhattan. Pour éviter les accidents, des hommes à cheval, nommés les ‘West Side Cowboys’, précédaient les trains pour dégager les voies.
Les accrochages restaient fréquent, la dixième avenue portait le nom de ‘Death Avenue’ et en 1934 un passage surélevé fut construit qui sépara les trains des voitures et des piétons.
Cinquante ans plus tard, en 1980, un convoi de trois wagons de dindons congelés fut le dernier train à utiliser la High Line.

Suivit une succession de bagarres juridiques entre les protagonistes de la démolition et les amoureux du chemin de fer qui voulaient sauvegarder ce patrimoine urbain.

Ce matin, par un soleil radieux et un vent glacial nous parcourons le parc surélevé et nous avons une pensée émue pour les défenseurs de cette belle promenade.

Au niveau de la 16e rue, l’ancienne usine de gâteaux Nabisco abrite le Chelsea Market, une succession de boutiques, de snacks bar, de bar à chocolat chaud et cafés plus ou moins sophistiqués. Nous y prenons un café, un chocolat chaud et un lunch avant de nous rendre au New Museum, le musée d’art contemporain situé au coin de Bowery et Prince, un peu au sud de Houston.

Je ne suis pas trop impressionné par les oeuvres présentées, M. est moins critique que moi.
La galerie de bustes en chocolat et en savon me fait penser aux bustes de Jan Fabre en métal doré. Fabre décore les têtes de cornes et de grandes oreilles, l’artiste américaine a léché le chocolat pour personnaliser chaque buste.
Un autre artiste a glané en rue 310 poussettes abandonnées, l’ensemble souligne la négligence avec laquelle l’homme traite la surpopulation de la planète, c’est mon interprétation du concept.

Il fait toujours aussi ensoleillé et froid, une marche rapide vers la 7e avenue nous réchauffe, le train de la ligne 1 nous ramène à la 104e rue, on fait une sieste et j’écris la page présente en attendant l’heure de repartir vers le Metropolitan Museum of Art.

Judith nous a laissé une invitation pour le vernissage de l’exposition ‘Impressionism, Fashion and Modernity’.
Une petite centaines de tableaux, gravures, clichés photographiques, robes, chapeaux et accessoires nous révèle la relation entre les impressionnistes français de la deuxième moitié du 19e siècle et la mode parisienne de l’époque.
Manet, Monet, Renoir et Caillebotte ainsi que le portraitiste James Tissot, sont présents pour ne citer que les plus connus.
Il est amusant de voir et de comparer les robes présentées en vitrine sur mannequins, aux mêmes vêtements portés, par exemple, par Camille Monet et peintes par son mari.
L’exposition illustre aussi l’arrivée des grand magasins, des revues de modes et du prêt à porter.
Nous terminons la journée à la réception organisée au rez-de chaussée du musée, dans la salle des sculptures européennes. Le public New-yorkais s’est habillé pour la circonstance, les vêtements de l’homme moderne ne servent qu’accessoirement à le protéger des intempéries, comme l’ont illustré les impressionnistes.

20130222-100720.jpg

20130222-100735.jpg

20130222-100836.jpg

20130222-100939.jpg

20130222-100955.jpg

20130222-101016.jpg

20130222-101054.jpg

20130222-101140.jpg

20130222-101220.jpg

20130222-101248.jpg

20130222-101355.jpg

20130222-101509.jpg

20130222-101558.jpg

20130222-101710.jpg

20130222-101746.jpg

20130222-101833.jpg

20130222-101913.jpg

20130222-102015.jpg

20130222-102301.jpg

20130222-102331.jpg

20130222-102453.jpg

Cet article, publié dans Exploration, Exposition, Marchés, Musées, New York, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.