Vic, Compiègne et Paris, port de l’Arsenal

On va raccourcir ça.
De Vic à Compiègne il y a trois heures de navigation. Paulo, le capitaine du port nous avait réservé un emplacement de passage. Le River Pipit avait une réservation pour tout le mois de septembre.
En flottille nous y amarrons nos bateaux respectifs et nous passons quelques jours à flâner en ville, à faire un grand avitaillement au Carrefour de Venette et à visiter l’église abbatiale de Saint-Jean au Bois.

Le 31 août, nous lâchons les amarres et deux jours, 170 km et 8 écluses plus loin, nous retrouvons le port de l’Arsenal.
Olivier, le responsable des port de Fayolle à Paris, nous a réservé l’emplacement 56, pas loin de Fabien et Qin, Béatrice, Carlos, Vincent et Stéphanie et nos autres amis Parisiens, au fil de nos séjours ici, la liste est devenue longue. L’écluse franchie, nous avons le sentiment d’être revenus ‘à la maison’.

Les membres de notre famille et nos amis restés au foyer, tous ceux qui n’ont pas le virus nomade, se demandent et nous demandent parfois ce que nous faisons à longueur de journée, amarrés à Paris?

Nous y vivons et nous y vivons bien. Si les 40 m² habitables du Chat Lune, dunette et coursives compris, peut paraitre un espace restreint pour y séjourner pendant six mois par an, c’est oublier qu’à bord d’un bateau, l’eau qui nous entoure, les berges boisées, les prairies que les canaux traversent et le port entier font partie de la surface habitable.

Bien entendu, on partage les douches ainsi que la salle commune de la capitainerie.
Cette dernière comporte une télé grand écran et des tables, des chaises et des fauteuils confortables qui sont à notre disposition jour et nuit.
Et la vie privée me direz-vous?
Le code de conduite est très strict en cette matière, jamais on ne monte à bord d’un bateau étranger, même ami, sans en demander explicitement l’autorisation.
Tout comme vous ne franchissez pas le seuil d’une maison qui n’est pas la vôtre, même celle d’un ami, sans que le propriétaire ne vous y invite, vous ne mettez jamais les pieds sur un bateau, sans l’accord explicite de son propriétaire.
C’est la garantie de votre vie privée.

Par ailleurs, le port est un village, les échanges sociaux s’établissent spontanément, le lien commun est bien entendu le bateau avec tous ses aspects techniques et l’expérience de la navigation. « D’où venez-vous et ou allez-vous » est le sésame de toute introduction. Le reste suit naturellement.
Les nomades du fleuve sont de toute nationalité mais on croise une grande proportion d’anglophones. Les Anglais, Australiens, Néo-zélandais, Américains et les Sud-Africains aiment parcourir l’Europe et la France en particulier, en bateau.
Il y a les retraites qui troquent leur maison pour une barge habitable et vivent en France toute l’année. Bon nombre d’entre eux se retrouvent au port de l’Arsenal pour y passer l’hiver.
Il y a ceux qui, comme nous, ont une vedette fluviale et qui parcourent l’Europe six mois par an, d’avril à octobre et qui, l’hiver venu, rentrent passer l’hiver chez eux dans leur maison, sur terre.
Les Hollandais sont friands de cette façon de faire, la saison venue, on les voit par centaines descendre vers le midi en empruntant la Meuse, la Saône et le Rhône.
Et enfin, il y a ceux dont le bateau est la seule habitation et qui vivent toute l’année au port de l’Arsenal, dans un autre port, le long des berges de la Seine, amarrés aux berges d’un autre fleuve ou d’un canal.

Ceci dit, que faisons nous à Paris? Ce sera le contenu de mon prochain billet.

20130922-155031.jpg

20130922-155045.jpg

20130922-155059.jpg

20130922-155111.jpg

20130922-155126.jpg

20130922-155140.jpg

20130922-155209.jpg

20130922-155221.jpg

20130922-155234.jpg

20130922-155252.jpg

20130922-155324.jpg

20130922-155332.jpg

20130922-155353.jpg

20130922-155408.jpg

20130922-155417.jpg

20130922-155432.jpg

20130922-155449.jpg

20130922-155500.jpg

20130922-155512.jpg

20130922-155526.jpg

Cet article, publié dans église, Exploration, Linssen Dutch Sturdy 320, Navigation, Paris, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.