De Givet à Revin et la boucherie Snoeck à Fumay

Depuis notre départ de Gand il y a deux semaines, nous avons eu des averses de pluie chaque jour, par intermittence, entrecoupé de belles éclaircies.

Trois kilomètres après Givet se trouve l’écluse des trois Fontaines suivie d’un tunnel long de 1km 260, à la sortie du tunnel, l’écluse de Ham. Les deux écluses sont manuelles car VNF n’a pas réussi à régler l’automatisation, nous confie l’éclusier.
Le préposé et nous sommes du même avis, nous préférons les éclusiers aux automates et les éclusiers préfèrent opérer les ouvrages d’art plutôt que de courir dépanner les systèmes défaillants. À ce propos, trois des neufs écluses que nous avons franchies aujourd’hui ont du être dépannées par l’équipe volante, 30% de pannes.

Il ne pleut pas encore ce matin, mais on parle du temps et l’éclusier nous explique que les anciens barragistes parlaient des bouillons de mai. Selon lui, la météo actuelle est normale, au début du mois on a les Saints de Glace et ensuite la pluie, voilà qui nous rassure, on a froid et on est mouillés, mais dans les normes.

En réalité, au fil des jours nous nous sommes endurcis et bien entendu nous sommes bien équipés et sauf lorsqu’il tombe des halebardes, nous pilotons le bateau de l’extérieur, sans souffrir du froid ni de la pluie. Le matin pour le petit déjeuner et le soir pour lire et écrire, nous allumons le chauffage à air pulsé et il fait très confortable à vivre dans le carré. Le Chat Lune est un bateau très confortable par n’importe quel temps.

Nous quittons Givet à 08:50 nous amarrons le bateau à Fumay à 13:15 avec la bonne intention d’y passer l’après-midi et la nuit.
Nous utilisons le guide fluvial des éditions du Breil. Je les préfère aux Fluviacartes, les pages sont plus larges et le Nord est au Nord, comme sur les cartes marines.

Le commentaire du guide sous la rubrique Fumay, nous conseille la boucherie Snoeck et son boudin blanc à l’oignon.
Nous rangeons le bateau, prenons un lunch suivi d’une bonne sieste et vers 15:00 nous poussons la porte de Snoeck, le magasin est à 50 m du quai à droite, dans la rue qui monte vers l’église.
L’aménagement de la boucherie nous projette 50 ans en arrière. À droite en entrant on voit sur toute la largeur de la pièce, un comptoir avec la marchandise exposée derrière lequel se trouve le boucher. En face de lui, un impressionnant véritable ancien Frigidaire en bois massif, muni de deux portes verrouillées avec les traditionnelles poignées en acier poli.
L’homme nous salue, nous taillons une bavette, il explique que son Frigidaire à plus de cent ans d’âge, qu’à l’origine il ne comportait pas de compresseur mais qu’il était refroidi par des blocs de glace qu’on livrait plusieurs fois par semaine.

Nous sortons de chez lui avec du boudin blanc, du boudin noir et du fromage de tête, les trois spécialités de la maison.

Une affiche à la fenêtre de la capitainerie de Fumay mentionne le prix de la nuitée à 12€. Mon guide fluvial qui date de 2009 renseigne 6,10€ pour un bateau de 10 m.
On se regarde, la sieste nous a requinqués, la viande va au frigo, nous remettons nos vestes de pluie, larguons les amarres et partons pour Revin, la prochaine ville, 10 km et 3 écluses plus loin.

Nous y sommes à 17:30, la capitaine du port nous accueille et nous compte 4,70€ pour la nuitée. La différence paye largement nos achats à la boucherie de Fumay.

20140513-204906.jpg

20140513-204934.jpg

20140513-204952.jpg

20140513-205012.jpg

20140513-205029.jpg

20140513-205049.jpg

20140513-205108.jpg

20140513-205124.jpg

20140513-205136.jpg

20140513-205152.jpg

20140513-205206.jpg

20140513-205216.jpg

20140513-205229.jpg

20140513-205248.jpg

20140513-205259.jpg

Cet article, publié dans Exploration, Exposition, Linssen Dutch Sturdy 320, Navigation, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour De Givet à Revin et la boucherie Snoeck à Fumay

  1. Jacquemart dit :

    Belle ambiance pour la photo prise dans le tunnel. C’est d’ailleurs une photo – prise à Ostende, les sculptures en caisses rouge – qui m’ont fait connaître votre site. Bon voyage. Et bonjour à Black et Toby.
    Dominique.

  2. On vous suit, on vous suit… => « Le Chat-Lune qui taille une bavette avec le boucher », je n’ai pas pu résister ! Ce sera dans le Blogging à midi.
    Bon séjour à Charleville. Il va faire très beau… (Nous, on préfère éviter la grande darse du port sans arbres, et rester au ponton à l’extérieur en face du musée Rimbaud).
    PJL

  3. Ah, et puis je ne vous en veux pas pour votre choix d’un des guides de notre ami Riddel. Ils sont excellents, même si je préfère évidemment nos « Fluviacarte » (peut-être par paresse : je n’ai pas à tourner mon guide dans tous les sens, et il me suffit de tourner les pages puisque la carte épouse en permanence la direction du bateau).
    On pourrait résumer en disant qu’avec les cartes Breil on ne perd pas le Nord, mais qu’avec les « Fluviacarte » on va dans le bon sens…
    PJL

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.