De Revin à Charleville-Mézières et la visite guidée de l’église

Ce matin un brouillard épais réduit la visibilité à 20 mètres, M. fait remarquer que ce n’est pas étonnant, 08:00 du matin heure d’été correspond à 06:00 heure solaire. Le temps de faire notre toilette et de manger notre muesli on y voit assez pour aller se balader en ville et chercher la maison espagnole qui abrite le syndicat d’initiative, appelé actuellement centre d’information.
Je continue à utiliser la première appellation, ça m’amuse, ça cadre mon âge et ça allume un point d’interrogation dans les yeux des passants à qui je demande le chemin pour l’endroit.

En route, nous passons devant l’église Notre-Dame. Un jeune ecclésiastique, pantalon noir, pull noir et petit col blanc, un trousseau de clés en mains, s’affaire devant le portique ouvert d’où sort une dame bien mise aux cheveux gris, imperméable de la même couleur fermé jusqu’au col. Elle porte un sac en plastique et un sac en toile beige remplis d’objets que je ne peux pas identifier.
Les deux sont sur le point de quitter l’église mais M. s’interpose et demande si nous pouvons jeter un coup d’œil à l’intérieur?
Le curé ni voit pas d’inconvénient, mais comme il est pressé, il déleste la dame de ses deux sacs, lui remet les clés des lieux et lui demande de nous servir de guide.
Elle accepte avec le visible plaisir de nous montrer l’église qu’elle connaît bien et dont elle est, avec son amie Maryse, qui pour le moment réside à Toulouse chez ses enfants, une des personnes qui en assure l’entretien.
Nous avons droit à une visite détaillée, elle nous montre aussi la sacristie, dont l’antichambre a été transformée en une petite chapelle où a lieu une messe journalière pour 7 à 15 personnes selon les jours, endroit plus intime pour un petit groupe, que les stalles du cœur, nous confie-t-elle.

Les boiseries des armoires qui contiennent les vêtements du culte reluisent d’encaustique, les cuivres des calices, patènes, ciboires, encensoirs, burettes et candélabres posés sur le grand buffet brillent de tous leur éclats.
« Marie et moi veillons à ce que tout soit propre » nous souligne fièrement notre guide.
« Après le second concile du Vatican », explique-t-elle « l’Abbé de l’époque à fait enlever toutes les statues qui ornaient les colonnes ainsi que le chemin de croix ». « Heureusement, notre petit abbé est en train de ré-décorer notre église, le chemin de croix vient d’être nettoyé et remis en place. Les statues par contre ont disparu, elles ont du être vendues à un antiquaire, mais on les cherche, on les cherche » fait-elle avec un grand sourire confiant.
Les murs latéraux de la nef comportent les 14 stations, chacune d’un mètre de haut avec des personnages moulés couleur grisaille sur fond doré, le tout enchâssé dans des cadres de chêne.

La maison espagnole n’ouvre ses portes qu’à 14:00, qu’importe, nous avons eu notre dose d’information touristique journalière, nous rentrons au bateau et lâchons les amarres en route pour Charleville-Mézières.
Quarante kilomètres et sept écluses plus tard sans une goute de pluie et souvent sous un beau soleil, nous entrons dans le port de la ville sous une ‘drache’ mouillante.

Pour pénétrer dans le bassin du port de plaisance il faut passer sous une passerelle dont le tirant d’air est inférieur à 3 m. Le bimini abaissé nous passons sans problème sous l’obstacle pour découvrir un port bien structuré dans lequel il n’y a que trois autres bateaux de plaisance amarrés.
Le capitaine du port m’explique qu’à la construction, il y a de cela dix ans, les concepteurs ont du être mal informés. Le résultat est que la belle infrastructure n’accueille que peu de bateaux et que les 80 emplacements sont en majorité vides, comme c’est le cas aujourd’hui.
Il rajoute que le devis pour rehausser la passerelle de 45cm s’élève à 75.000€, ce que la mairie ne souhaite pas dépenser.
Quelle bêtise.

20140514-215142.jpg

20140514-215224.jpg

20140514-215238.jpg

20140514-215321.jpg

20140514-215351.jpg

20140514-215411.jpg

20140514-215604.jpg

20140514-215631.jpg

20140514-215645.jpg

20140514-215656.jpg

20140514-215712.jpg

20140514-215908.jpg

Cet article, publié dans église, Exploration, Exposition, Linssen Dutch Sturdy 320, Navigation, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.