Charleville-Mézières

Pour ceux d’entre vous qui n’avez pas le temps ni l’envie de lire un livre sur l’histoire des deux villes, voir de consulter Wikipedia sur le sujet, je vous livre ma version Twitter-Magnum de l’histoire de Charleville-Mézières.

Au départ il y avait la mer, puis la Meuse, puis les incontournables Romains et au 10e siècle, Herlebald, comte de Castille construit à Mézières un château en bois.
La ville prospère et construit une cathédrale romane qui au fil des ans devient une basilique gothique où se marie en 1570 le roi de France Charles IX.
En 1606 le prince d’origine italienne Charles de Gonzague, comte de Rethel fonde sur la rive opposée de la Meuse une ville qui porte son nom, elle est baroque et géométrique avec au centre la place Ducale, une copie conforme de la place des Vosges à Paris, les jardins en moins.
Une bataille économique oppose les deux villes, Charleville gagne.

Les Carolomacériens se sont réconciliés depuis et chaque ville offre de quoi occuper les touristes.

Ce matin, nous ne sommes plus que trois dans le bassin du port. Le muesli mangé, nous passons la passerelle sur la Meuse, on laisse à main droite le moulin qui abrite musée Rimbaud et au bout de la rue du Moulin on découvre la place Ducale. Nous longeons le syndicat d’initiative qui s’appelle l’office du tourisme et pas le centre d’information comme je l’écrivais hier, pour aller au marché couvert où j’achète un morceau de Bleu des Causses, mon bleu préféré.
Le patron du bistro où je bois ensuite un café me raconte que ce matin il a du racler la glace du pare-brise de sa voiture avant de se rendre à Sedan, sur le Chat Lune aussi, la nuit était froide.

Nous décidons d’aller ce matin à Mézières, la statue Bayard, le chevalier qui en 1521 sauva Mézières de Charles Quint, Notre Dame et les vitraux de René Dürbach, les remparts et la façade de la Préfecture, l’ancien palais de Tournelles des Ducs de Bourgogne.

Pour aller de Charleville à Mézières il faut passer sous le pont des Deux Villes, un pont de chemin de fer qui fut construit en 1913 suite à la collision le 26 juin 1911, entre une locomotive et le tramway qui reliait les deux villes, l’accident fit deux morts.

Sur le Cours Aristide Briand, le restaurant la Côte d’Os propose comme plat du jour une épaule de veau avec légumes poelés et pommes de terre, on y va. Le garçon prend la commande et une demi heure plus tard notre table est toujours vide. M. s’inquiète auprès d’une serveuse qui s’excuse, la commande n’avait pas été enregistrée, rebelote, enfin les plats apparaissent, la nourriture est excellente.
Un peu frustrés, à la sortie, on fauche l’Ardennais, le journal local, dans lequel on lit qu’un plaisancier Hollandais s’est enlisé hier dans les hauts fonds de la Meuse à Charleville et qu’il a fallu les pompiers pour le sortir de sa mésaventure.

Le point d’orgue de la journée est la visite du Musée de l’Ardenne. Moderne et aéré les salles sont ouvertes et les pièces remarquablement bien exposées, retracent l’histoire de la ville, ses industries, le travail de l’ardoise, la manufacture d’armes et les collections de marionnettes.
Dans la section archéologique on repère une tête de femme en ivoire de mammouth, haute de
3 cm datant de 25000 ans avant nous.
La place Ducale et ce musée méritent la visite de cette double ville.

C’était notre journée de repos, on n’a fait que courir en rond, demain on navigue.

20140515-212400.jpg

20140515-212414.jpg

20140515-212424.jpg

20140515-212440.jpg

20140515-212458.jpg

20140515-212521.jpg

20140515-212544.jpg

20140515-212559.jpg

20140515-212618.jpg

20140515-212631.jpg

20140515-212647.jpg

20140515-212704.jpg

20140515-212721.jpg

20140515-212746.jpg

20140515-212803.jpg

20140515-212814.jpg

20140515-212826.jpg

20140515-212845.jpg

20140515-212913.jpg

20140515-212935.jpg

Cet article, publié dans église, Exploration, Exposition, Marionnettes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Charleville-Mézières

  1. SiGGiGun dit :

    Bonjour
    Nous nous sommes croisés a Paris il y a 1 ans. Demain nous partons avec Notre Vagabond de Maasbracht pour « decendre » a CERGY par l’Oise. Fonc nous vous souvons au moins jusqu’à Charleville. Bonne route et merci pour votre blog
    Siegfried

    • duquelu dit :

      Bonsoir Siegfried,
      Merci pour vos commentaires. Vous allez donc prendre le canal des Ardennes, et aussi l’Aisne. L’année dernière nous nous sommes arrêtés à Vic sur Aisne, bel amarrage gratuit avec électricité, calme et sympathique, boulangers au village et Intermarché pas loin,
      @+Guy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.