De Toul à Richardménil et notre chatte Lola

Un pictogramme dessiné à la main sur mon guide fluvial me signale que Richardménil est une halte à 2 souris.
En 2009 nous avons fait le même trajet avec Lola à bord. Notre chatte aimait le bateau et elle favorisait les amarrages nature où elle pouvait chasser et nous ramener ses proies avant de les dévorer.
J’avais pris l’habitude de donner aux endroits d’amarrage une cotation en fonction des souris, rats et autres grenouilles que notre félin, une excellente chasseresse, se plaisait à nous offrir.

Lola est morte en avril 2010, elle avait 11 ans. En début de cette saison nous avions observé qu’elle ne mangeait plus et buvait à peine. Le vétérinaire que nous avons consulté à Sens, nous descendions l’Yonne, pour remonter à Paris, diagnostiqua qu’elle souffrait du sida des chats, maladie incurable, il mît fin à ses souffrances.
Depuis lors nous voyageons sans animal domestique, c’est plus commode, nous ne devons plus penser à fermer le carré avant de couper le moteur dans les écluses, de peur que Lola pense que nous sommes arrivés à destination et bondit à terre à la recherche d’un terrain de chasse, ce qui nous est arrivé sur une écluse de la Seine. Lui faire comprendre que notre navigation n’était pas terminée ce jour-là et la ramener à bord avant la fin de l’éclusage, ne fut pas chose facile.
Néanmoins, elle a laissé un grand vide à bord du Chat Lune, compensé bien évidemment par Black et Toby.

Nous voilà au début du canal des Vosges, à 95 km et 79 écluses de Fontenoy-le-Château où je vais pouvoir faire le plein de gasoil.
La France est pauvre en stations de pompage fluviales. Lorsque le hasard en met une sur votre chemin, faites le plein, sinon préparez-vous à trimballer des bidons de 20 litres de votre bateau à la station essence routière et retour, avec ou sans chariot selon votre équipement.
Ce problème ne se pose pas en Hollande ou en Allemagne, ce qui fait que le Poseidon, un plaisancier Berlinois avec lequel nous faisons un bout de route depuis Verdun, m’a emprunté mes deux bidons de réserve pour aller se ravitailler à la station Total de Toul, à 500 m du port. Regine, la dame du bateau à fait 10 voyages avec un bidon vide à l’aller et un rempli au retour, à l’arrière de son vélo pliable.

Ce soir nous mangeons des asperges avec des œufs durs et des pommes de terre vapeur.
Demain nous allons à Charmes.

20140525-165356-60836311.jpg

20140525-165357-60837031.jpg

20140525-165647-61007031.jpg

20140525-165646-61006346.jpg

20140525-165809-61089706.jpg

20140525-170223-61343393.jpg

20140525-170432-61472324.jpg

20140525-170553-61553543.jpg

20140525-170553-61553366.jpg

Cet article, publié dans Exploration, Linssen Dutch Sturdy 320, Navigation, Réflexion, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.