De Richardménil à Charmes et faites attention à Lady

Charmes n’a de charme que son nom. Un long quai en béton avec 56 campings cars alignés en rang d’oignon, l’avant vers le canal. Une péniche hôtel, une péniche anglaise et une vedette Hollandaise de 15m, immatriculée à Rotterdam forment le comité d’accueil.
Nous sommes lundi, un seul boulanger est ouvert et tous les autres magasins sont fermés.

Le Lady n’est pas amarré ici. Hier le capitaine du port et son épouse nous ont décrit leurs déboires avec l’équipage de ce plaisancier.
Il y a trois jours ce bateau accompagné de deux autres plaisanciers s’amarrent à Richardménil.
Les préposés à la récolte des frais de stationnements, un retraité et son épouse, découvrent les équipages des trois bateaux en état d’ébriété, de la bière forte à 7° en petites bouteilles, « je ne savais pas que ça existait » commente-t-il, réunis sur le Lady, une vedette Hollandaise de 13,40 m.
L’électricité est branchée, ce qui met la facture à 6€ + 2€, un prix plus que modeste si on le compare au tarif des haltes nautiques aux Pays-Bas.
Les Hollandais protestent, le ton monte ils en viennent presque aux mains, les deux braves abandonnent le combat et rentrent chez eux, frustrés et sans monnaie.
Comme je leur prête une oreille attentive, ils en vont d’anecdote en anecdote sur les méfaits des plaisanciers Bataves.
Mon histoire préférée est la suivante: Pour éviter les abus, le port est équipé d’une alimentation en eau à actionner à l’aide d’un bouton poussoir. Un jour notre capitaine en retraite découvre un yacht Hollandais équipé d’un système de bouches d’aspersion fixées tout au long du bastingage, le système sert à rafraîchir le bateau par fortes chaleurs. Le propriétaire est assis sur un petit tabouret devant la borne d’alimentation, il maintien le bouton poussoir enfoncé avec son genou, pendant que son épouse à bord du bateau baigne dans un nuage de fine goutes d’eau.

Nos voisins du Nord ont la fâcheuse réputation d’être pingres, arrogants et de considérer le pays traversé comme territoire conquis.
Bien évidemment, la loi universelle de Pareto est aussi applicable aux plaisanciers Hollandais, on trouve toujours 20% de cons qui emmerdent les 80% des gens honnêtes.

À l’écluse de Gripport, pendant la bassinée, M. découvre que l’ancienne maison de l’éclusier à été transformée en gîte pour chauve-souris. Les espèces disparaissent en France et les VNF et la CPEPESC (Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l’ Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères) décident de mettre la maison désaffectée à la disposition des chauves-souris. L’intérieur est vidé, des trous sont percés dans les murs extérieurs et sur la façade des abris spécialement conçus sont placés, depuis lors, les mammifères ont pris possession de leur nouvelle habitation.

Il est 14:40 lorsque nous frappons nos amarres au quai du port de plaisance de Charmes, nous avons parcouru 31 kilomètres et franchis 15 écluses automatiques. Une seule panne à signaler à la 37, vite réparée, la technicienne connaît le problème, la porte aval bloque souvent, « il doit y avoir un objet non identifié dans le fond du bassin, les pompiers ne veulent venir que moyennant paiement, sauf si un bateau reste coincé entre les portes, alors on attend et on dépanne », nous fait-elle, avec philosophie.

Nous profitons des 15 minutes d’attente pour prendre un lunch, pain, avocat et fromage.
Le fruit est parfait pour la consommation, la chair, de couleur jaune verte est moelleuse à souhait, sans aucune trace noire.
Je vous livre le truc: vous achetez les avocats les plus durs possible, impropres à la consommation immédiate. Vous les enveloppez dans du papier journal et vous les entreposez dans un fond de tiroir, sous les chaussettes par exemple.
Ils vont mûrir lentement, sans s’oxyder et au bout de quelques jours vous consommerez des fruits délicieux. Le seul inconvénient de ce truc est qu’il ne faut pas les oublier, cela ne nous est pas encore arrivé mais je me demande de quoi aura l’air l’avocat qui a séjourné six mois dans un tiroir à gants.
Le nôtre a été acheté à Verdun, il y a trois jours.
Demain Epinal.

20140526-195925-71965033.jpg

20140526-195925-71965995.jpg

20140526-200013-72013189.jpg

20140526-200013-72013387.jpg

20140526-200115-72075139.jpg

20140526-200149-72109780.jpg

20140526-200148-72108654.jpg

20140526-200247-72167666.jpg

20140526-200247-72167363.jpg

20140526-200401-72241105.jpg

20140526-200401-72241777.jpg

20140526-200640-72400371.jpg

Cet article, publié dans Exploration, Linssen Dutch Sturdy 320, Navigation, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.