Lyon et le weekend du ‘Temps des Cerises’

‘Le Temps des Cerises’ est une fête annuelles qui réunit autour du bassin du port des activités sportives tel que les joutes nautiques, des ateliers créatifs, origami et nichoirs pour oiseaux, des ateliers de cuisine participative, un veau entier embroché qui tourne lentement au dessus d’un lit de braises et l’inévitable podium où pendant deux jours se succèdent des jeunes talents chantants, des groupes pop, rap et percussion et la cerise sur le gâteau, si j’ose dire, le bal du samedi soir dont les décibels résonnent encore dans les oreilles fatiguées des habitants des immeubles à appartement qui longent la darse.

Pas fous, nous réservons une chambre calme à l’hôtel Noailles, cour Gambetta, à 10 minutes en tramway du Chat Lune et on a bien dormi, merci.

Les traboules sont des passages généralement fermés vers la rue qui permettent aux Lyonnais de traverser et d’accéder leurs immeubles. On distingue ceux construits à la renaissance, situés rive droite de la Saône dans le vieux Lyon, dans les quartiers Saint-Jean, -Paul et -George et ceux construits au dix-neuvième siècle dans le quartier canut de la Croix-Rousse.

Les premiers sont de toute beauté, pur style Renaissance, tout droit et sans escaliers, les seconds sont plus modestes, tout en escaliers et plein de chicanes.
Nous visitons les uns avec une guide professionnelle et les seconds à l’aide du plan que j’ai copié de la toile.

Dans l’intervalle de nos actes touristiques, à chaque retour au bateau, nous nous plongeons dans les festivités du Temps des Cerises. Au pied de la passerelle qui enjambe la darse, un stand officiel distribue des cerises, des sorbets aux cerises et du sirop de cerises. J’ai mangé en vingt-quatre heure plus de cerises que je n’en absorbe normalement en une année.

Comme par enchantement, dimanche à 18:00, tout s’arrête, lentement la foule s’éclaircit, les tables se replient, les tentes blanches se démontent, les objets exposés retrouvent leurs boîtes en carton et une heure plus tard ne reste en place que le podium vide, le seul témoin de la fiesta des Cerises.

20140617-113539-41739741.jpg

20140617-125236-46356724.jpg

20140617-125333-46413041.jpg

20140617-125442-46482230.jpg

20140617-125534-46534288.jpg

20140617-125704-46624710.jpg

20140617-125704-46624910.jpg

20140617-125736-46656613.jpg

20140617-125737-46657361.jpg

20140617-125942-46782157.jpg

20140617-125941-46781894.jpg

20140617-130229-46949859.jpg

20140617-130229-46949588.jpg

20140617-130230-46950035.jpg

20140617-130451-47091900.jpg

20140617-130452-47092274.jpg

20140617-130452-47092088.jpg

20140617-130452-47092960.jpg

20140617-130653-47213120.jpg

20140617-130650-47210270.jpg

20140617-130651-47211697.jpg

20140617-130650-47210968.jpg

20140617-130822-47302380.jpg

20140617-130822-47302597.jpg

Cet article, publié dans Exploration, Fêtes, Musique, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.