De Pontoise à Gand

Nous sommes à Gand et il pleut, que dis-je, il tombe des cordes.

Jeudi matin, le 2 octobre nous avons quitté Pontoise et en fin de journée, après avoir fait le plein de gasoil chez Guerdin, nous avons amarré le Chat Lune au port de plaisance de Compiègne. Paulo, le capitaine du port nous attendait devant le dernier emplacement libre. Je lui avait annoncé notre intention de faire une halte chez lui, il m’avait signalé que même si les tous les box étaient pris, pour la nuitée, je pourrais toujours me mettre à couple avec son bateau, sympa le Paulo.

Le vendredi matin, un épais brouillard couvre l’Oise, Marleen est inquiète, je ne suis pas trop rassuré non plus, mais comme on voit vaguement la végétation qui borde la rivière et que les commerces naviguent au radar, je me dit que ça devrait marcher et on quitte le port.
Pendant un bonne heure, je navigue prudemment. La visibilité varie selon les endroits, on croise quelques commerces avalants et une heure plus tard, à l’écluse de Janville, la première de la journée, on aperçoit le bleu du ciel.

image

Le bilan des récits positifs et négatifs que nous avons récolté du passage du souterrain de Riqueval et de son toueur, nous a fait pencher la balance en faveur du canal du Nord pour franchir le plateau crayeux qui sépare la vallée de l’Oise des vallées de la Somme, la Scarpe et l’Escaut.

Nous, contrairement à plusieurs de nos amis plaisanciers, on aime bien le canal du Nord, nous trouvons belle la traversée de ce plateau

crayeux avec en cette fin de saison les champs en friche et ci et là un tapis jaune de colza dont on sent l’odeur pénétrante avant de l’apercevoir.

Dans leur grande majorité les mariniers sont sympathiques et accommodants avec les plaisanciers. La navigation est leur gagne-pain et par conséquent, en toute circonstances, comme aux écluses, ils bénéficient de la priorité sur nous autres, les touristes des voies navigables.
Sur l’eau, la bonne communication est une règle fondamentale de sécurité et de courtoisie. Aussi, depuis toujours, j’ai l’habitude d’appeler les bateaux que nous côtoyons pour les informer de mes intentions et le cas échéant pour leur demander l’autorisation d’effectuer certaines manœuvres, comme le trématage.

À l’entrée de la première écluse du canal du Nord, la # 19, Pont l’Evêque, j’informe la péniche hollandaise Orca que j’aimerai prendre la bassinée avec lui. Le skipper me répond qu’il est d’accord et il me suggère de le précéder pour ne pas être pris dans les remous de son hélice lors des manœuvres dans le bassin.
La règle normale est que les bateaux de commerces rentrent en premier dans les écluses, les bateaux de plaisance suivent en fonction de la place disponible.
Par conséquent je demande l’autorisation à l’éclusier d’entrer en premier, autorisation accordée, je remercie l’Orca et nous voilà parti pour une navigation en couple sur la moitié du trajet du canal du Nord. Au fil des attentes de la journée, j’apprend du skipper que son berger allemand n’a que 4 mois et que pendant un an il doit le porter pour franchir les escaliers du bateau, afin de ménager les tendons de ses pattes arrières. La navigation fluviale est riche en enseignements.
Peu avant 19:00, l’heure de fermeture des écluses, l’Orca et Chat Lune s’amarrent pour la nuit aux quais en aval de l’écluse De Peronne. Très vite un pousseur et deux autres commerces s’amarrent derrière nous. Toujours sympa, le skipper de l’Orca me propose de partir les premiers demain matin à 07:00 à l’ouverture de l’écluse.

Chose dite chose faite, cela nous permet le samedi 4 octobre, de franchir le canal du Nord en deux jours, les 95 km, les deux tunnels et les 19 écluses.

Avant que je ne l’oublie, une information importante pour ceux qui tombent dans le canal Du Nord, les tiges métalliques peintes en jaune que l’on voit tout au long des berges bétonnées, servent à sortir de l’eau.

image

Nous passons la nuit à Arleux, la capitale mondiale de l’ail. Marleen me fait remarquer que cette prérogative est revendiquée par la ville de Gilroy en Californie. Moi je crois mon guide fluvial.
Nous sommes chez les Ch’tis et cela se remarque. Les éclusiers des quatre premières écluses du dimanche sont d’une gentillesse et d’une serviabilité rare, en plus des instructions relatives à l’éclusage, on nous souhaite un bon dimanche, une bonne route et de bonnes vacances.

image

Le cinquième jour nous dépassons Lille, sa halte de plaisance minimaliste est située près de la citadelle, l’endroit est isolé et ne nous inspire pas confiance, on continue jusque Deûlémont, dont le guide fluvial vante les mérites.
A l’entrée du bassin, je m’informe auprès d’un plaisancier amarré le long de la Lys si l’amarrage est possible, « Oui » me fait-il, « au fond à droite, entre le bateau blanc et le bateau bleu ». On s’y met et à peine amarré la capitaine du port accoure nous aborde en disant « Vous ne m’avez pas entendu crier, l’accès est interdit, le dragage n’est pas terminé, vous avez eu de la chance, dans les trois quart du bassin le tirant d’eau n’excède pas 40 cm! »
Je suis passé dans le bon quart, mon sondeur indiquait toujours au moins 60cm d’eau sous quille. Elle est gentille capitaine, on peut passe la nuit. En prime, comme elle n’a pas de carnet de facture, elle ne nous compte pas la nuitée.
De l’importance d’être sourds et innocents.
Plus tard, je lis sur la toile que faute de moyen de la petite commune, le port était entièrement ensablés depuis plusieurs années. Christophe Liénart, le nouveau maire depuis mars dernier, a décidé de lui redonner vie, nous apercevons la drague dans le port, on reviendra.

image

Le sixième jour se déroule sans anecdotes qui méritent d´être mentionnées. Il fait toujours beau, comme tous les jours depuis notre départ de Paris, les écluses de la Lys sont grandes et nous ouvrent leurs portes à notre arrivée.


Il est 17:00 lorsque nous amarrons le Chat Lune dans la petite darse de Gent-Leie, a 500 m de chez nous.
La vie sur terre commence demain.

image

Cet article, publié dans Linssen Dutch Sturdy 320, Navigation, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.