Carnet de Bord # 11 – Saint-Valery-sur-Somme et la Baie

image

image

Saint-Valery se prononce Saint-Val’ry car il n’y a pas d’accent sur le ‘e’.

C’est le détail qui différencie le voyageur du touriste, nous sommes des voyageurs.

Lundi dernier nous avons fait le trajet Abbeville – Saint-Valery, on s’est amarré au ponton flottant du port fluvial à l’amont de l’écluse de mer et nous y avons retrouvé Jacques et Fabienne.
Le canal maritime qui relie les deux villes est tout droit, les seuls obstacles sont quatre ponts tournant qui demandent d’être ouverts au passage des bateau. Comme de coutume, l’équipe fluviale de la Somme ouvrent les ponts sans que je ne doive ralentir au passage. Quel service!

Après trois jours sur place à explorer les lieux, arpenter les rues et les quais, sous un soleil printanier, nous avons opéré un demi-tour hier après-midi pour entamer notre remontée du fleuve. Notre prochaine destination est le port de l’Arsenal à Paris.

Voilà l’historique de nos dernières pérégrinations.

Nous sommes jeudi, j’écris ce billet assis confortablement dans le carré du Chat Lune, amarré au quai du port de plaisance d’Abbeville, dehors il pleut des cordes. Ce matin, avant la pluie, nous avons parcouru sur la place Vauban, la 11ème réderie d’Abbeville. Réderie est le mot Picard pour désigner un marché aux puces, une brocante, une vide-greniers ou une braderie, au choix. Celui-ci est du niveau 1 sur une échelle de 5, cinq étant excellent. Même pas un livre d’enfant, ni un personnage Playmobil pour satisfaire nos âmes de chineurs.

Saint-Valery et la baie de la Somme nous ont enchantés. L’endroit est très touristique, mais grâce à cela, il est aussi bien entretenu. Un matin en nous promenant sur la digue sud, nous avons observé une équipe de la municipalité qui nettoyait les réverbères ‘design à l’ancienne’ et contrôlait l’état des ampoules. Pas un mégot par terre et les dames qui promènent leur toutous ramassent les crottes avec un sac en plastique retourné sur leur main.

A marée basse la Somme se jette dans la Manche

Les anciennes maisons de pêcheurs sont repeintes en couleurs côtières, les grosses villas qui bordent la digue ont été transformées en B&B ou en gîte et les hôtels paraissent bien entretenus. Un train à vapeur fait le tour de la baie, de Crayeux-Sur-Mer à Crotoy, au départ de Saint-Valery situé entre les deux, à l’embouchure actuel du fleuve. Actuel, parce que j’ai lu quelque part que la Somme se jetait dans la Manche par la baie de Somme entre le Crotoy et Saint-Valery-sur-Somme. Ainsi, cours naturel de la Somme donnait un estuaire au Crotoy mais la canalisation a détourné artificiellement la Somme canalisée vers le port de Saint-Valery-sur-Somme, tant pis pour Crotoy.

image

Une deuxième attraction populaire est la promenade en bateau en Baie de Somme avec le Comandant Charcot IV ou Charcot III.

image

A peine snob, on se dit, le bateau on connaît et le train à vapeur, on vient d’en faire à Froissy.
Nous optons pour les promenades dans la ville médiévale et le long des digues. Les marées recouvrèrent presque entièrement les étendues de sable mais laissent suffisamment de verdure aux moutons des prés salés. Selon les panneaux explicatifs que la municipalité a placé le long des digues pour nous éduquer, il y en a trois mille. En fin de saison, la transhumance du troupeau des bancs de sables vers les étables de Crotoy dure six heures et attire beaucoup de curieux, toujours selon les panneaux de la mairie.

image

Lundi midi, nous dégustons une casserole de moules avec Jacques et Fabienne, descendons la digue sud et grimpons vers la ville médiévale. Ensuite, nos visiteurs nous quittent et nous rentrons au bateau.

image

Le port fluvial en amont de l’écluse est situé en pleine nature, beau et calme. En plus de cela, le port en aval de l’écluse de mer est sujet aux marrées et on ne peut y accéder que pendant les horaires normaux de navigation, entre une heure et une heure et demie avant la pleine mer, ce qui contraint la liberté de départ et d’arrivée.

image

Cet article, publié dans Exploration, Flâneries, Linssen Dutch Sturdy 320, Navigation, Réflexion, Train, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.