Carnet de Bord # 12 – Le Retour – De Saint-Valery à Pont-l’Évêque

imageJe vous avais laissé à Abbeville où nous sommes restés deux nuits avant de poursuivre notre remontée de la Somme. J’écris ce billet de Pont-l’Évêque, le Chat Lune est amarré le long du quai rive droite du canal parallèle à l’Oise, entre l’entrée du petit port de plaisance et la confluence avec le canal du Nord. Pour les non-initiés aux plaisirs de la navigation fluviale, la rive droite d’une rivière est celle de droite lorsque vous descendez un cours d’eau. Par conséquent lorsque vous remonter un fleuve, la rive droite est à votre gauche. Pour les canaux, c’est la même chose, la rive droite est à votre droite lorsque vous êtes avalant, c’est à dire lorsque les écluses que vous franchissez se vident à votre passage. Un canal monte jusqu’au bief de partage et ensuite redescend de l’autre côté de la colline qu’il franchit, ce pour quoi l’ouvrage d’art à été construit.

Subsequemment, lorsque vous êtes montant et que les écluses se remplissent à votre passage, la rive droite est à votre gauche. Après le bief de partage, lorsque les écluses se vident sous votre quille, soudainement la rive qui était droite devient gauche et la gauche devient la droite.

Les canaux sans écluses sont ambidextres, à vous de choisir quelle rive vous souhaitez avoir comme étant de gauche ou de droite. Vous pouvez même changer d’avis en cours de route.

Comme quoi, la politique et l’hydrographie ont des points communs.

Ces derniers jours, en remontant la Somme, sa rive droite était donc à notre gauche. Cela ne nous a pas incommodé et nous avons apprécié cette vallée à sa juste valeur.

La tête pleine d’images et de souvenirs, comment résumer notre découverte de la vallée de la Somme?

À Cappy, il y avait la dame qui criait ‘j’ai trouvé le boulanger’. Lequel fait un excellent pain et des délicieux croissants aux amandes.

À Froissy nous avons pris le train vapeur à l’écartement de voies de 60 cm, qui nous a amené de la gare, annexe au musée, jusqu’au plateau de la Somme et retour.image

À Chipilly, le monument du soldat qui console son cheval blessé est un des plus émouvants que nous ayons vu.image

Anecdote:
À cent mètres de l’amarrage, près du pont, le bar Longchamp vend des bouteilles de gaz de la marque Butagaz. Comme il n’a plus de réserve remplie, le patron me propose et me vend en échange de notre vidange bleue, une bouteille de la marque Actigaz de couleur jaune. La couleur du contenant importe peu, le gaz est le même, précise-t-il. Sans trop réfléchir, j’accepte l’échange mais en cours de route, je constate que nulle part la marque Actigaz n’est représentée. Aussi, au retour, je rend la jaune et je reprend ma vidange bleue. Sympa, la patron du bistro me rembourse les frais.

L’éclusier du jour, qui nous suit en camionnette me propose alors de me véhiculer vers le village voisin pour chercher une recharge Butagaz. J’accepte, opération se fait et je découvre avec un plaisir renouvelé que le service fluvial de la Somme va bien au-delà des opérations d’éclusage.

« Pas de souci, on va vous aider et vous dépanner » est le mot d’ordre de l’organisation.

Fin de l’anecdote.

À Corbie nos Bromptons nous ont conduit en haut de la colline vers le mémorial national Australien à Villers-Bretonneux.

Au retour, toutes les places d’amarrage du quai en face du camping était occupées. Nous nous mettons à couple avec le ‘Vagebond’ un bateau battant pavillon australien. Dans le carré, je vois une personne endormie sur la banquette et je me dis, on ne va pas le réveiller, on se présentera après la sieste. Il s’avère que c’était une mauvaise idée car à peine amarré, apparaît le propriétaire du bateau qui nous fait tout un foin, ‘que la courtoisie exige de demander la permission de se mettre en couple avant de le faire, et que nous aurions du réveiller l’équipage et qu’il ne souhaite pas nous avoir à côté de lui et qu’il part demain très tôt et que nous sommes priés d’aller nous amarrer ailleurs.’

Le ton monte, je finit pas lui dire que je n’ai pas l’intention de passer la nuit à côté d’une personne aussi désagréable que lui et que oui, après une douche au camping, nous partirons. Ce qui fut fait.

C’est la première fois depuis que nous naviguons que nous sommes chassés d’un emplacement à couple. Je me souviens qu’il y a quelques décades, à Zierikzee en Zeelande, avec notre voilier, nous étions amarres en sixième le long du quai du chenal.

À Amiens, nous voulions parcourir le labyrinthe mais il y avait des chaises dessus, alors nous sommes allés visiter le cimetière de la Madeleine.
Ensuite nous avons fui par crainte d’être déranges la nuit par les fêtard du Pub Anglais.

À Samara, nous n’avons pas parcouru le camps Romain.

À Long, grâce à André de la ‘Marie Galante’, nous avons beaucoup aimé la visite de l’ancienne centrale hydro-électrique.image

À Abbeville, les vitraux de Manessier dans l’église du Saint Sépulcre ont fait notre admiration, ainsi que le couple de gisants qui se tiennent la main au cimetière municipal. Et bien entendu, la visite guidée du beffroi et les polychromes du musée restent gravés dans notre mémoire. Enfin, à pas manquer, le gâteau battu de Alain Devisse, premier prix 2014.image

image

À Saint Valéry, nous n’avons pris ni le train à vapeur, ni le bateau du Commandant Charcot.
Hier James et Jacquie, un couple d’Anglais, rencontré à Corbie, nous ont rassuré en nous confiant que le voyage en train ne valait pas le prix du tickets car de Saint Valéry à Crotoy on ne voyait pas le paysage de la baie de la Somme.image

À Saint Valéry nous avons beaucoup aimé revoir Jacques et Fabienne et les moules étaient délicieuses.

Voici en bref, un inventaire non exhaustif de près de trois semaines de navigation et d’exploration sur le fleuve et dans la vallée de la Somme.

image

Cet article, publié dans église, Château, Cimetières, Citadelle, Exploration, Exposition, Flâneries, Les Amis, Linssen Dutch Sturdy 320, Musées, Navigation, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.