Carnet de Bord # 16 De Paris à Moret-sur-Loing et le Handpresso Auto

imageQuelques informations sur notre endroit d’amarrage.

Nous sommes à Moret-sur-Loing, l’endroit est idyllique, le soleil brille de tous ses feux, un petit vent rend l’attente agréable. Le 29 mai dernier, un avis à la Batellerie nous avait annoncé que sur le canal de Briare, dans le bief de Montambert, ‘des fuites importantes ont été découvertes’ et que la navigation était à l’arrêt pour la durée de la réparation. Au téléphone, un responsable des VNF me confirme que les travaux de colmatage sont en cours, que le bief sera rempli pendant le week-end et que lundi 8 juin, le canal sera ré-ouvert à la navigation. Nous en profitons pour faire un peu d’entretien, Marleen nettoie le bateau à l’intérieur et pour ne pas être dans ses pieds, je m’installe sur la dunette et j’écris ce billet,

image

À midi, nous mangeons chez Lulu, c’est un resto-bistro situé au bas de la rue Grande, près de la porte de Bourgogne. S’y arrêtent principalement, les gens du coin, les quatre ouvriers du chantier de restauration de la porte de Bourgogne et nous.
Nous connaissons bien Moret-sir-Loing pour y avoir fait halte de nombreuses fois en descendant vers Auxerre et en remontant sur Paris.
Remarquez qu’on descend à Auxerre en remontant la Seine et l’Yonne et qu’on remonte sur Paris en descendant ces deux cours d’eau. Dans le premier cas, la rive droite est à gauche et dans le second cas, elle est à votre droite, simple rappel.

À Moret, la manufacture de sucres d’orge, industrie locale et artisanale, existe toujours mais on ne la visite plus. La municipalité a ouvert un musée dans les bâtiments du Moulin Provencher.

imageimage

image

image

Dans une enclave de la rue Grande se trouve une galerie Renaissance richement décorée. C’est ce qui reste de la demeure de Nicolas Chabouillé, officier de finance de Francois I. En 1823, un certain colonel Bracke acheta le bâtiment et fit démonter la façade pour décorer l’hôtel particulier qu’il fit construire à Paris pour sa maîtresse, mademoiselle Mars. La propriété à Moret passa de main en main et en 1956, un promoteur acheta l’immeuble et ramena la façade de Paris à Moret où on peut aujourd’hui l’admirer.


Et maintenant, une histoire de café.

Amateur d’expressos, l’ingénieur Danois Hendrik Jul Nielsen, développe et en 2008 il met sur le marché, la ‘Handpresso Wild’. L’appareil comporte une pompe à vélo qui développe 16 bar ce qui permet de produire un expresso lequel n’a rien à envier des cafés courts produits par les machines Lavazza qui ornent les comptoirs des bars Parisiens. Depuis son lancement, plus de 300.000 ‘Handpresso’ se sont vendus dans 50 pays et le concept fut honoré par une dizaine de prix d’excellence.

Nielsen et sa famille s’installe à Avon près de Fontainebleau et son équipe développe et met sur le marché la ‘Handpresso Auto’ destinée à la clientèle des automobilistes soucieux de ne pas s’endormir au volant. L’engin se branche sur l’allume- cigare et débite en trois minutes un délicieux café bien tassé.

C’est mon cadeau d’anniversaire car je fonctionne à la caféine et le tableau de bord du Chat Lune comporte une prise allume-cigare. Voir:  http://www.handpresso.com/fr/univers/videos-handpresso/

image

L’engin a bien fonctionné au départ mais une panne électronique le met en veilleuse. Comme dit Marleen, le Bouddha fait bien les choses et notre croisière cette année nous conduit à passer par Avon sur la Seine. J’échange quelques mails avec la société Handpresso dont le service après vente ne mérite que des louanges et je conviens d’un passage chez eux. Lundi matin, le 1e juin à 08:00, nous quittons nos nombreux amis, Paris, le port de l’Arsenal et mercredi en fin de matinée, nos Bromptons nous débarquent chez Handpresso, Avenue Franklin Roosevelt à Avon. Lorin, l’ingénieur qui nous reçoit, identifie la cause de la panne et sans autre forme de procès il nous remplace l’appareil. Il nous présente ensuite un café qu’il confectionne avec la machine à main et en prime, il nous offre un coffret de 25 pads.

On rêve que tous les fabricants adoptent ce comportement à l’égard de leur clients.

image

Amarrage à Avon-sur-Seine

Assis sur la dunette à l’ombre du bimini, je déguste de temps à autre un petit serré en attendant que les ingénieurs du VNF réparent le bief de Montambert.

image

Cet article, publié dans Auxerre, Château, Exploration, Flâneries, Linssen Dutch Sturdy 320, Navigation, Réflexion, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Carnet de Bord # 16 De Paris à Moret-sur-Loing et le Handpresso Auto

  1. Gve.Mcw dit :

    Such lovely memories! What a beautiful picture of Marleen. I have featured her feet with mine in my post of Friends Coming and Going. I don’t know how I got myself into so much trouble with my website but I feel like chucking it all. I’ll let you know when it is visible again.

    And I want a Handespresso!!

    Bill had a blood test today preliminary to a scan on Monday. Hope that goes well so we can get out of here!! But it is really lovely tonight. Dinner on the back deck. Clear blue sky. Batteries come tomorrow so a busy work day for Bill – I will finish my repairs on the site and maybe finally finish the zipper on the settee.

    I read the repairs on the canal should be done on Monday. I guess everyone will make a mad dash . . . you must put aside your pokey ways and get there first!

    We finished our chocolate/ginger today. YUM!

    XX

    >

  2. Benjamin dit :

    Très bel article. J’aime beaucoup aussi l’illustration de départ avec l’image de la machine Handpresso. Je commercialise aussi cette machine (depuis cet été), et pour l’avoir utilisé pendant mes vacances, je dois dire que c’est vraiment appréciable.
    On ne peut que déplorer le décès prématuré de l’inventeur de cette machine à café, tant il aurait pu encore apporter à ce marché.

    Bien à vous,

    Benjamin

    • duquelu dit :

      Bonjour Benjamin,
      Merci pour vos commentaires. En effet, la machine fonctionne tous les jour à notre grande satisfaction. Il n’est pas toujours facile de trouver des pods ESE ou compatibles dans les grandes surfaces. Cela dit, nous en avons fait une grande provision et on est pas prêt à tomber en rupture de stock.
      Bien à vous,
      Guy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.