Carnet de Bord # 20 – De Briare à Nevers

image

Le ragondin aime le pain et chasse les canards pour avoir son morceau.Ce n’est pas un rat mais une espèce de castor originaire d’Amérique du Sud, importé au 19ème siècle. Il ne supporte pas le froid car sa queue gèle et alors il meurt de gangrène. Il peut peser jusque 9 kg avec un corps de 60 cm et une queue de 45 cm. Il possède quatre grandes incisives de couleur orange avec lesquels il fait des dégâts dans les berges des canaux. Pour cette raison il est classé parmi les animaux nuisibles.

image

image

Le notre a choisi comme habitat le port de plaisance de Nevers. À la tombée du jour on le voit se glisser entre les pontons dans l’espoir de récolter quelques restants de nourriture que les plaisanciers intrigués par l’animal insolite, lui jettent.

image

Nous avons quitté Briare avec un petit pincement car c’est une endroit charmant où il fait bon vivre. Trois jours de navigation nous ont conduit à Nevers. Nous y restons deux nuits.
Ce matin nous avons fait le tour de la ville en suivant la ligne bleue que l’office du tourisme a fait peindre sur les trottoirs pour que les touristes ne soient pas obligés de consulter une carte afin de voir les belles choses que Nevers leur offre. Nous prenons le parcours dans le sens inverse et au numéro 2, l’avant dernier de la matinée, nous restons en admiration devant l’église romane Saint-Etienne, elle date du 11ème siècle. L’intérieur dégage une sérénité qui enveloppe le visiteur dès qu’il a franchi le seuil du porche de l’entrée. On médite sans s’en rendre compte.

image

Le clocher de la cathédrale Saint-Cyr vient d’être libéré des échafaudages qui l’entouraient depuis quelques décennies, les statues qui le décorent brillent au soleil. La crypte contient une belle mise au tombeau. L’évêché a fait appel à des artistes contemporains pour réaliser les vitraux. Nous les trouvons très décevants. L’harmonie crée par Alfred Manessier dans l’église Saint-Sépulcre à Abbeville sont de très loin supérieur aux décors style BD de Saint-Cyr.

Avant de rejoindre le Chat Lune nous faisons un avitaillement au Carrefour et pour nous récompenser de nos efforts de la matinée, on se paye des paupiettes de veau au restaurant ‘Au Bureau’, place Saint-Sebastien.


Pour revenir un instant à la méditation à laquelle je faisais allusion ci-avant, sachez que l’âme de l’homme est très casanière et que lorsqu’on voyage celle-ci a tendance à rester accrochée au point de départ. Le cas extrême est le voyage en avion, où par exemple, après la traversée de l’Atlantique, votre corps arrive à JFK mais votre âme traîne encore à votre domicile et vous vous sentez mal. Votre âme ne vous rejoindra de mauvaise grâce que quelques jours plus tard. Les anglo-saxons appellent cela le ‘jet-lag’. Notre manière de voyager est idéale. En bateau nous parcourons une trentaine de kilomètres par jour, à la vitesse moyenne, écluses comprise, de 5 à 6 km à l’heure. Aussi, notre âme ne nous quitte jamais et nous nous sentons bien. En plus de cela, tous le deux ou trois jours, nous faisons une halte de deux nuits ou même plus et notre âme est contente de rester sur place pendant un moment.

image

Demain nous allons à Decize. Nous voyagerons en convoi avec nos connaissances Hollandaises sur leur Seraf. C’est une façon agréable de naviguer, nos deux bateaux remplissent les bassins des écluses, on profite des manœuvres pour tailler une bavette et en chemin, par VHF, on échange, si nécessaire, des information sur les obstacles du parcours.

image

Cet article, publié dans Abbaye, Art Contemporain, église, Chapelle, Exploration, Flâneries, Linssen Dutch Sturdy 320, Navigation, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Carnet de Bord # 20 – De Briare à Nevers

  1. El Capitan Tapioca dit :

    Bonjour Gatoluna,
    J’aime beaucoup votre poétique interprétation du jet lag !
    El Capitan Tapioca ( Buenos Aires)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.