Carnet de Bord # 38 – Paris – Billet # 3 – Jardin du Luxembourg

imageQuand on participe à des visites guidées on apprend plein de choses.

Ainsi ce matin, au jardin du Luxembourg notre guide jardinier nous pointe le ‘maclera pomifera’ aussi appelé l’oranger des Osages. En effet, les indiens de la tribu des Osages en Amérique du Nord utilisaient le latex de la plante pour se peindre le visage et pour teindre leurs vêtements. Les Comanches, la tribu guerrière des grandes plaines, utilisaient son bois flexible pour confectionner leurs arcs. D’où aussi, son nom de ‘bois d’arc’.
J’ai lu que des 2 million de Comanches qui vivaient en Amérique du Nord, au moment où les européens débarquèrent, il n’en reste qu’une poignée. Malgré leurs arcs, ils furent exterminés par les immigrants venus de l’Europe du Nord et de l’Est.

image

image

image

Notre guide nous apprend aussi, qu’en Amérique du Sud, les Aztèques utilisaient les tubercules des Dahlias comme substituts aux pommes de terre. Ils paraît que cuit à l’eau salée, ils ont presque le même goût que les artichauts. Les conquistadors Espagnols les ont ramenés ici, mais comme nous préférons les artichauts, les Dahlias sont devenus des fleurs décoratives et les Aztèques ont été exterminés.

La troisième information que j’ai retenue de notre matinée horticole, est que les jardiniers du Sénat continuent à soigner le bonsaï qu’Alain Poher reçut d’une délégation diplomatique Japonaise lors de son premier intérim en tant que Président de la république. Ce fut après l’abdication du Général de Gaulle en 1969. Poher fut une deuxième fois Président de la France at intérim, lors du décès du President George Pompidou en 1974. Le reste du temps, de 1969 à 1992, Alain Poher présida le Sénat.

image

Sachez que tous les premiers mercredis de chaque mois, sauf en hiver, le Sénat, propriétaire des lieux, offre à ceux que cela intéresse, une visite guidée gratuite des jardins du Luxembourg.
Le rendez-vous est fixé à 09:30 place André Honnorat, au niveau des grilles de l’observatoire.
Notre guide, un homme érudit et enthousiaste, mélangea les informations horticoles, les anecdotes historiques et architecturales, à la description des statues et à la gestion du jardin.
Cela, tout au long d’un parcours de deux heures et demie au travers des allées du parc qui fait 23 ha de superficie.
Sa performance fut récompensée par des applaudissements nourris.

image

image

Cet article, publié dans Exploration, Flâneries, Paris, Réflexion, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.