Carnet de Terre # 30 – Paris – Anselm Kiefer et le Canal Saint-Martin

imageMaikäfer, flieg.
Der Vater ist im Krieg.
Die Mutter ist in Pommerland,
Pommerland ist abgebrannt.
Maikäfer, flieg.

image

Ce sont les paroles d’une berceuse allemande qui selon certains historiens, remonte à la guerre de trente ans. Alselm Kiefer a écrit le texte dans le haut d’un de ses tableaux monumentaux qui sont exposés au dernier étage du musée Beaubourg à Paris.

L’œuvre représente un champ torturé, le blanc sale contraste avec le noir, le gris foncé et le violet. Le sol est constellé de débris de branches.
L’artiste allemand est hanté par les fantômes du nazisme et par la violence et la destruction de la deuxième guerre mondiale. Comme les nazis, une succession de thèmes l’obsèdent: la guerre, les mythologies nordique et juive, les grandes figures de la culture allemande, Wagner, Heidegger, et la poésie de Paul Ceylan et l’Autrichienne Ingeborg Bachmann.
Kiefer fait dans le grand et le lourd, il utilise le plomb comme matière première pour les livres qu’il intègre dans certains tableaux ou qu’il superpose entassés de façon déséquilibrées.
Curieusement, malgré la lourdeur des thèmes et grisaille des matières utilisées, on ne sort pas déprimés de l’exposition. L’intensité est vigorifiante.

Par Airbnb, nous avons loué pour une semaine, un appartement avenue Parmentier. Il est situé au sixième étage d’un immeuble, l’orientation est ouest-est, de la fenêtre du séjour on surplombe les toits de Paris, entre les cheminées, on aperçoit la Tour Eiffel.

Nous voulions voir les deux expositions de Kiefer, celle de Beaubourg et celle de la Grande Bibliothèque. Aussi, bien entendu, nos amis du port de l’Arsenal nous manquaient et notre séjour est ponctué de réceptions, apéritifs et promenade en commun avec Genevieve, Bill et les autres.image

À la bibliothèque, quelque classes de jeunes adolescents écoutent les explications de leur institutrice, nous aussi.
Nous apprenons que les considérables volumes de plaques de plomb que Kiefer utilise pour fabriquer ses livres et d’autres objets volumineux proviennent de la toiture de la Cathédrale de Cologne. Kiefer les a acheté lors de la rénovation l’édifice.

Comme je me suis mis à la chose, l’aquarelle me fascine. À Beaubourg, Kiefer en a exposé quelque unes faites en preparation de ses grands tableaux.


À la Grande Bibliothèque, une série érotiques, réalisées sur du plâtre appliqué sur un support en carton, sont d’une grande beauté.

‘Le canal Saint-Martin refait son lit’, peut-on lire sur les panneaux explicatifs placés le long de la grande fosse en béton, vidée de son eau.
Le dernier entretien majeur du canal date de l’hiver 2001-2002.
Les travaux actuels comprennent entre autre, la refection des éléments techniques des 9 écluses, la rénovation des maçonneries des bajoyers et de radiers, l’enlèvement des boues, de la vase et des objets les plus divers qui se sont accumulés au fond de l’eau pendant quinze ans.
Les travaux ont débuté début janvier 2016. Pendant la première semaine une vidange partielle a laissé 50 cm d’eau dans le fond, de quoi permettre la pêche de saufgarde des poissons qui ont été transférés dans le bassin de la Vilette.
Il s’avère qu’en 2001 on ne dénombrait que 2 sortes de poissons. Aujourd’hui, 15 ans plus tard, grâce à l’assainissement de la Seine et des canaux de Paris, 35 espèces différentes ont été identifiées.

image

image

image

Les sections du canal qui n’ont pas encore été nettoyées, ressemblent étrangement à des œuvres d’Anselm Kiefer.

image

Cet article, publié dans Art Contemporain, Exploration, Exposition, Flâneries, Musées, Paris, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Carnet de Terre # 30 – Paris – Anselm Kiefer et le Canal Saint-Martin

  1. C’est le hasard qui nous a fait revenir vers vous – oui, c’est une berceuse, la mélodie est très jolie, et le petit enfant ne comprend pas la signification des paroles…
    Bon weekend

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.