Carnet de Terre # 39 – l’Horreur et l’Art

imageimageParmi les mille et une questions qui me traverse l’esprit, il y en a une qui me hante plus particulièrement. « Que ce passe-t-il dans la tête du terroriste qui gentiment pousse son chariot dans les couloirs de l’aéroport, sachant que quelques minutes plus tard, il va s’exploser?

La colère, l’incompréhension et l’impuissance sont probablement les sentiments les plus communs que je partage avec mes concitoyens.

Sans réponse, je m’assieds à ma table à dessin et je brosse une ligne d’horizon de Bruxelles. Au dessus, je peins un ciel boulversé. Sous le palais de justice, j’applique une touche rouge sang.

Aussi, je glane quelques informations sur Daesh et les attaques terroristes.
Wifi publie deux articles intéressants et peu rassurants sur ce qui nous attend dans les années à venir.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/État_islamique_(organisation)
https://en.m.wikipedia.org/wiki/List_of_Islamist_terrorist_attacks

Évidemment la vie continue et notre intérêt pour les musées et pour l’art pictural en particulier, nous a conduit au Musée Royal des Beaux-Arts de Bruxelles la semaine dernière et cette semaine à Knokke.

image

Le musée des Beaux-Arts présente 87 dessins provenant d’une collection privée, de maîtres flamands et hollandais datant du XVIe au XVIIe siècle. Le titre dit, de Floris à Rubens.

Deux siècles avant la photographie, ces maîtres nous offrent leur coup d’œil et la précision de leur dessins que j’apprécie pleinement, lorsque chaque jour, je prend en main mon crayon.

Dans le même musée, l’institut culturel de Google présente un projet audio visuel consacré à Bruegel. Sur trois murs d’une salle du rez-de-chaussée de chaussée, une succession d’œuvres du peintre sont projetés. La caméra et le commentateur nous font découvrir pour chaque tableau, des détails et des anecdotes insolites. Le digital est entré dans les musées.

Le festival photographique de Knokke a lieu au Scharpoord et en ville.
Dans le centre culturel on trouve une exposition de photos intitulée ´Unknown Masterpeices’, un regard sur la photographie Belge de l’avenir, selon la brochure.
En ville, 12 panneaux représentent ´Mexico Megapolis’.
Le soleil brille ce matin à Knokke, le printemps est dans l’air mais à l’exception des 5 photos de Patrick Bardyn, voir ci-dessous, rien ne reste imprimé sur mémoire visuelle.
Les recherches artistiques des jeunes talents ne nous impressionne guère.
Les montages de recherche artistique du genre une fille blonde entourée de fleurs rouges et des personnages en flou artistique pale sur fond blanc ne me font pas vibrer.

L’art doit créer une émotion et être un tantinet dérangeant. Sinon c’est de la décoration .

image

Cet article, publié dans Bruxelles, Exposition, Musées, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Carnet de Terre # 39 – l’Horreur et l’Art

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.