Carnet de Bord 16/7 – Paris # 5 – Brocante et Crue

 

imageDans une boîte en carton, pêle-mêle entre d’autres objets, Marleen repère une pince de cuisine Art Deco en acier brossé. Elle leve la tête, 4€ fait le jeune vendeur, un peu rigolard. 2€, fait Marleen, la transaction se clôture à 3€. On est content et le vendeur aussi.

Nous sommes sur le marché de brocante annuel du Carré du Temple dans le 3e arrondissement. Un peu plus loin, je trouve et j’achète un niveau ancien en inox.

A l’heure où j’écris ce billet, nous sommes le sommes le lundi 6 juin. Le Chat Lune est toujours amarré au Port de l’Arsenal.
La crue de la Seine a rendu la navigation impraticable. Les bateaux mouches sont au chômage technique et les plaisanciers attendent la décrue.

On a la baraka d’être ici plus tôt qu’en rase campagne dans un village français où le four du boulanger s’est éteint il y a dix ans.

Dans le port, l’eau à monté de 2 mètres, les sanitaires du côté du Boulevard Bourdon, notre côté, sont scellés. Nous sommes autonomes, l’électricité du quai est toujours en fonctionnement, nos batteries sont chargées et notre chauffage électrique a suffit les jours précédents pour nous procurer une ambiance confortable à bord.

image

image

Depuis ce matin, la température a soudainement pris des allures d’été, les doudounes Uniqlo sont rangées.

La capitainerie a installé des passerelles flottantes, ce qui permet au habitants du port, d’acceder à la ville quand ils le souhaitent.
Paris reste un endroit merveilleux, nous ne nous privons pas d’aller voir des expositions et des musées et aussi des films nouveaux et anciens. On s’est offert un festival Joseph Mankiewicz qui nous a ravi.

image

Vendredi matin, on a pris le métro vers le pont de l’Alma pour voir où en était le Zouave. Cette statue est un des indicateurs traditionnels des crues de la Seine. L’eau montait à la ceinture du soldat, ce qui représente un elevement de niveau de 6m par rapport à la situation normale.
Dans la nuit de vendredi à samedi, le niveau a continué à monter jusque 6,50m.

La crue n’atteindra pas le niveau de 1910, mais elle a dépassé celle de 1982.

Depuis hier, le dimanche 5 juin, la décrue s’est amorcée et les quais du port de l’Arsenal devraient être dégagés à partir de mardi prochain.

Par contre, la situation des voies navigables de la région ne redeviendra normale que dans plusieurs semaines.
En plus de cela, certains ports de plaisance ont subi des dégâts. Nous risquons de rencontrer des pontons endommagés, sans électricité ni d’eau potable.

Aussi, nous avons décidé de rester ici au moins jusque fin juin.
Si les circonstances s’améliorent, nous poursuivrons notre croisière en juillet.

Notre plan initial pour cette année était de remonter la Marne jusque Vitry-le-François et ensuite de prendre le canal de la Marne au Rhin pour aller à Strasbourg. On envisageait de ne pas y aller directement mais de faire une boucle en descendant la Moselle jusqu’en Allemangne à Konz. A cet endroit on aurait repris la Saar vers le sud pour arriver à Strasbourg.

Nous allons faire autre chose. Il est trop tôt pour s’en préoccuper.

On aime Paris, nous sommes entourés par des amis et des connaissances, le port est un village où nous connaissons presque tous les habitants, c’est notre douzième saison ici. La vie est belle et on ne s’ennuie pas.

Suite dimanche prochain.

image

Cet article, publié dans Aquarelle, Brocante, Linssen Dutch Sturdy 320, Marché, Paris, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.