Carnet de Bord 16/13 – Paris 11 – C.W.Eckerberg,Albert Maignan,Feu d’artifice du 14 juillet,Pékin-Paris,Peintures chinoises

imageLa dame de la ‘Galerie of Sport Art, Bld de La Tour-Maubourg, dans le 7ieme, nous explique que si une photo a été tirée à moins de 30 exemplaires, c’est une ‘œuvre d’art’. Au delà de 30 exemplaires, la même photo devient une ‘reproduction’ et son prix chute en conséquence.
Toutes nos photos sont des œuvres d’art.

Nous venons du 121 rue de Lille où la Fondation Custodia, localisée dans l’Hôtel Turgot, expose des tableaux et des gravures du peintre Danois Christoffer Wilhelm Eckerberg. L’exposition s’intitule Paris, Rome et Copenhagen. Les trois villes où l’artiste a vécu et qui l’ont influencé. Nous lisons qu’il avait l’habitude de se mettre à peindre à 05:00 du matin pour ne s’arrêter que le soir, lorsque la lumière naturelle s’éteignait.
Eckerberg travaillait vite mais il lui fallu quatre mois pour réaliser ‘Le navire de ligne russe Asow et une frégate au mouillage près de Helsingør, une toile de 63×51 cm. Ses œuvres sont extrêmement détaillées, des arbres, on distingue chaque feuille, et à la loupe, je vois sourire les matelots dans le gréement du trois-mat ancré dans la baie de Helsingør. Eckerberg était obsédé par la précision de ses compositions. Pour peindre les frégates russes, il emprunta les plans d’un navire similaire à un architecte naval.
J’en suis soufflé.

image

 

La Fondation Taylor est située dans l’ancien atelier du peintre Albert Maignan, 1, rue de la Bruyère, dans le 9ieme arrondissement.
On peut y voir l’oeuvre intitulée ‘Les voix du tocsin, genèse et résurection d’un chef d’œuvre’. Cette toile de de 4,50 x 5,50 m, fut enroulée en 1918 et ré-ouverte en novembre 2015.

image
Maignan fut peintre et décorateur. À voir au Train Bleu, Gare de Lyon, au Sénat, a l’Hôtel de Ville et à Notre-Dame-de-Consolation.
J’inscrit ces adresses dans le petit carnet Mosleskine que j’utilise pour noter tout ce que je pense devoir retenir, les idées pour le billet de mon blog, les objets à acheter, les restaurants, la date des Circul’livres, les brocantes, les cinémas, bref, tout ce dont je ne veux pas encombrer ma mémoire. Plus justement, les choses que ma mémoire ne retiendrait pas.

image

imageDimanche c’est l’arrivée du rallye Pékin-Paris Place Vendôme qui nous ravit. Sous un soleil radieux, les voitures qui ont terminé le parcours sont une à une baptisées au champagne sous l’auvent qui marque la ligne d’arrivée. Sur les 115 inscrits, une centaine se parquent autour de là colonne qui commémore la bataille d’Austerlitz.
Partis à Pékin le 12 juin dernier, les concurrents ont mis 36 jours pour parcourir les 13695 km jusque Paris. On distingue deux catégories de véhicules, celles construites avant 1941 et les plus récentes, celles d’avant 1975.
Pour plus de détails et photos ouvrez le lien ci-dessous.
http://www.endurorally.com/pages/the-peking-to-paris-motor-challenge-2016

image

Le mercredi 13 juillet on se pointe à l’entrée de la Bourse. L’exposition ne s’ouvre que demain, nous explique l’homme de la sécurité, mais je peux vous fournir un catalogue. En attendant la brochure, on bavarde. Il s’avère que le gardien est Angolais, ma femme et mes enfants sont à Paris mais ma famille en Afrique, nous explique-t-il. L’attente du catalogue se fait longue, on parle de choses et d’autres. Le gardien est sympa, il nous explique qu’en Angola, il a une petite société de pêche et il nous demande si nous connaissions quelqu’un qui serait intéressé à importer du poisson pêché au large de son pays. On rigole, l’homme a le sens du commerce, ‘à l’Africaine’, nous fait-t-il en levant les bras.
Le catalogue finit par arriver et le lendemain nous allons voir ‘Résonance Chinoise’, l’Exposition itinérante internationale de la peinture à l’huile chinoise.
La Chine, dont ce n’est pas la tradition, a découvert récemment la technique de la peinture à l’huile. Comme dit la brochure, cette exposition a vocation à rendre effective la stratégie nationale d’internationalisation de la culture chinoise et de faire découvrir au reste du monde la peinture à l’huile contemporaine chinoise.
Les œuvres exposées sont grandes, 1,50×2,50m. On s’amuse à deviner l’influence occidentale combinée ou non à une ‘touche’ chinoise. Un Edward Hopper, un Vermeir, un Anselm Kieffer,et la plupart des tableaux sont figuratifs.

Le soir du 14 juillet, nous nous pointons au bout de Champ de Mars pour admirer le feu d’artifice tiré de la Tour Eiffel.
À l’entrée les contrôles sont sévères, les sacs sont proscrits et leurs propriétaires se voient refuser l’accès au parc.
La foule est dense, assise à même le sol. On passe devant elle et on s’installe debout devant une grille. Dernière nous, spontanément, une chorale d’un milliers de voix entame ‘assis, assis, assis’. Nous obtempérons.
À 11:10, sur le podium officiel, la chorale clôture le concert avec l’hymne européen. La Tour Eiffel s’éclaire en bleu, blanc, rouge, la chorale chante la Marseillaise, la foule suit.
Les fusées éclatent et nous offrent 35 minutes d’un spectacle qui nous font oublier le bain de foule.


A l’issue de l’attraction, le millier de spectateurs quittent le Champ de Mars au coude à coude. La bouche de métro La Motte-Piquet est difficilement accessible. Nous marchons pendant vingt minutes en amont de la ligne, pour prendre l’entrée du métro # 10 à Charles Michel. Nous avons des places assises dans le train.
Wilbert et Cor, nos voisins du port, sur le Bianco-Nero ont fait le trajet en bateau. Nous dormons lorsqu’ils s’amarrent à côté du Chat Lune.

L’été est arrivé au port de l’Arsenal; le bassin est toujours balayé par une légère brise et la dunette est un endroit agréable à vivre.

image

Dimanche prochain, la suite.

Cet article, publié dans Art Contemporain, Concert, Danemark, Exploration, Exposition, Musées, Paris, Peinture, Photo, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Carnet de Bord 16/13 – Paris 11 – C.W.Eckerberg,Albert Maignan,Feu d’artifice du 14 juillet,Pékin-Paris,Peintures chinoises

  1. Cassin dit :

    Merci de nous faire partager ces moments de manière à la fois personnelle et « érudite » , c’est enthousiasmant!
    Bons voyages,
    Renée CASSIN

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.