Paris 5 – 18 – 18 Les Gnomons, la Chapelle Saint-Vincent de Paul, et Le OUIBUS

Il fait chaud ce matin à la gare de Paris Bercy. J’embarque dans le OUIBUS qui pour 15€, va me conduire à Bruxelles. À cause des grèves perlées, je n’ai pas pris le risque de réserver un Thalys. Les voyageurs sont essentiellement des jeunes en route vers Amsterdam, la destination finale du bus. Une famille d’africaine, père, mère et trois enfants ont également pris place à bord. Le siège que l’app m’a attribuée est occupée par un jeune originaire de l’Inde. On discute, le conducteur, un marrant, me donne une autre place, celle à côté de l’indien agressif. « Je ne vous parlerai pas pendant le trajet » me fait-il. Je lui demande si tous ses compatriotes sont aussi désagréables ou s’il fait l’exception. 

Au démarrage, le chauffeur donne des instructions en français, tel que « attachez votre ceinture, ne pas fumer, les toilettes sont au centre ».  

Lorsqu’il a terminé, il me fait un clin d’œil et ajoute, en anglais « welcome ». En me regardant, goguenard, « y parlent pas français, moi, je ne parle pas anglais » rajoute-t-il en prenant le volant de son car.

Toujours en français, après le démarrage, un clip vidéo répète les mêmes instructions, le commentateur termine, « en cas de problèmes, consulter les capitaines ». « Si il a une jambe de bois et un œil de verre, ce n’est pas un capitaine. »rajoute-t-il, OUIBUS, est en mode rigolo.

La semaine dernière était faite de promenades, explorations urbaines, brocantes et cinémas.

Ainsi, au 95, rue de Sèvres dans le 7e, le plafond de la chapelle de Saint-Vincent de Paul est une merveille. Nous l’admirons discrètement car un public composés de jeunes enfants, accompagnés de leurs mères, écoutent une conférence donnée par un futur jeune prêtre. La présentation se termine par des chants joyeux. Marleen reconnaît une des chansons et se joint à eux.

La restauration des maçonneries, sculptures, ouvrages métalliques et protections en plomb des façades de l’église Saint-Eustache vient de se terminer. Les vitraux ont été nettoyés et les deux cadrans solaires restitués. L’opération a duré 2 ans. 

Nous constatons que le gnomon situé à gauche du portail sud a été remplacé par un disque troué. Au lieu d’une ligne d’ombre, l’heure est indiquée par une tache solaire circulaire, voir ci-dessous la situation ancienne et nouvelle.

En face de l’église Saint-Sulpice, se tient le Salon de la Photographie Contemporaine. 

L’église comporte un gnomon érigé au XVIII siècle et rendu célèbre par Dan Brown. 

Le gnomon est la tige qui projette son ombre sur un cadran solaire. Le terme vient du grec signifiant « celui qui sait ».

Celui de Saint-Sulpice est un peu plus sophistiqué. Il a été élevé au départ pour déterminer la date de fête de Pâques. Dans le transept de l’église se trouve un obélisque de 10 m de haut, au pied duquel part une méridienne.

Lorsque les rayons du soleil traversent la lentille placée dans le vitrail qui fait face à l’obélisque, un rond de lumière se forme au sol. Aux équinoxes, le rayons frappent le sol à des endroits symbolisés par une plaque en cuivre et une plaque en marbre sertie dans le sol.

Voir le lien ci-dessous pour plus de détails.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Gnomon_de_l%27église_Saint-Sulpice

Vendredi nous chinons au Salon des Antiquaires et d’Art Contemporain au Parc Monceau et samedi à une brocante scolaire rue Bignon, à l’arrière de la marie du 12 ieme.

J’ai fait quelques cartes postales et 3 vues du port de l’Arsenal

Cet article, publié dans Aquarelle, Brocante, Chapelle, Exploration, Exposition, Flâneries, Paris, Photo, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Paris 5 – 18 – 18 Les Gnomons, la Chapelle Saint-Vincent de Paul, et Le OUIBUS

  1. Luc Hye dit :

    Salut Guy!Je lis ton départ de ¨Paris en bus, le 3 juin. Moi, c’est l’inverse, je viens d’arriver en Cévennes pour 6 semaines. Ai visité en passant, Bourg-en Bresse et son magnifique Monastère Royal et expo des tableaux de Marguerite d’Autriche, tante de Charles Quint. Bcp de tableaux (très religieux, évidemment) du 14° siècle flamand, dont plusieurs doivent être domiciliés à ….Malines! Bonne continuation à vous deux!
    Luc H.

    • duquelu dit :

      Merci Luc, Depuis le voyage en bus, je suis de nouveau à bord du Chat Lune et nous vaquons à nos activités usuelles. Hier, il pleuvait et nous avons vu l’excellent film, The extraordinary Journey of the Fakir. Een « sprookje » comme dit Marleen.
      La semaine dernière, je me suis payé Solo, j’aime bien les fantaisies de Star Wars.
      On te souhaite un bon séjour en Cévennes. Nous restons à Paris jusqu’au 11 juillet.
      La bise
      Guy et Marleen

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.