Gand 18 – 31 SMAK et MSK, Brocante et Église Orthodoxe

Au 39 de la Tour-Maubourg, à Paris dans le 7e, à la Fondation portugaise Calouste Gulbenkian, nous avons admiré il y a plusieurs semaines déjà, un tube de néon vert, planté dans un bac de sable. J’ai oublié le nom de l’artiste. Ce matin à la SMAK, le Musée Gantois d’Art Contemporain, un artiste belge, Léo Copers, nous offre deux tubes néon plantés dans le sable d’un aquarium à moitié rempli d’eau. C’est déjà plus sophistiqué.

Dans une autre salle, le souffle d’un ventilateur mobile donne du mouvement à une série de papiers blancs attachés au mur qui lui fait face.

À l’étage, nous croisons deux dames qui poussent une planche à roulettes sur laquelle se trouve un bidon en plastique rempli d’eau et une petite pompe à main. 

Je leur demande si elles sont une œuvre d’art mobile? En quelque sorte oui, me fait l’une d’elle, notre rôle est de mettre tous les matins, un fil d’eau sur des dalles en céramique. En journée l’eau s’évapore et l’effet change au fil des heures. La photo ci-dessus illustre l’action.

Plus loin, une chaufferette parabolique en aluminium, sèche un essuie-main pendu sur un sèche-linge, le dessous trempe dans de l’eau.

L’art contemporain continue à nous rendre perplexe. Malheureusement, Jan Hoet, le cousin de Marleen, le pape de cet forme d’art et le créateur du musée, n’est plus là pour nous éclairer.

Aussi, nous quittons le SMAK, traversons la Familie Van Rysselberghedreef et pénétrons dans le MSK, le Musée des Beaux-Arts. 

Il faut savoir que les Gantois peuvent chaque dimanche matin, accéder gratuitement aux musées de leur ville. Lorsque nous sommes à Gand, nous profitons toujours de cette facilité.

L’exposition intitulée ‘Sur Papier’ montre des œuvres de Gantois ou d’artistes y ayant vécus, sur le thème de la ville. On retrouve en autre, Jules De Bruycker, Jos Verdegem, Gustave De Smet, Fritz Van Den Berghe, George Minne, Jules van Biesbroeck. 

Dessins, aquarelles, gouaches, pastels. 

Venez voir les trésors de la collection du MSK.

La semaine n’aurait pas été complète sans deux brocantes. Marleen complète sa collection de vaches à lait et elle trouve un serein Bouddha en bois à celle du béguinage St.-Elisabeth.

Dans la Sophie Van Akenstraat on découvre l’église Orthodoxe dont on ignorait l’existence. Un jeune homme veille. On bavarde, il est Serbe et il fait un doctorat en chimie à l’université de Gand. Il se dit heureux d’avoir découvert une église de sa foi. Il nous indique une exposition d’icônes dans une salle adjacente. C’est pas trop notre tasse de thé, mais on en trouve un que nous aimons, voir ci-dessous.

 

 

 

Cet article, publié dans Aquarelle, Art Contemporain, Brocante, Exploration, Exposition, Peinture, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.