19 – 18 La Villette, Berthe Morisot et les brocantes

Berthe Morisot meurt à l’âge de 54 ans, le 2 mars 1895, d’une grippe contractée en soignant sa fille du même mal.

Très jeune, elle tourne le dos à l’enseignement académique. Avec Claude Monet, Auguste Renoir, Alfred Sisley, Camille Pissarro, Edgar Degas, elle est à l’origine du groupe d’avant-garde qui va devenir les impressionnistes.

Le musée d’Orsay a réuni une centaine d’œuvres provenant de sa propre collection ainsi que de collections privées et internationales. 

L’artiste est inspirée par les scènes de la vie courante des femmes parisiennes, élégantes dans leurs intérieurs. Elle peint également de nombreux portraits d’enfants. 

Nous aimons les quatre marines exposées.

Marleen me fait remarquer que certains tableaux n’ont pas l’air achevés. En effet, il s’avère que c’est une des caractéristique de l’artiste comme vous pouvez lire dans le texte suivant.

À chaque fois, la visite du musée d’Orsay est un émerveillement. En dehors de la beauté architecturale et des objets et peintures exposées, je ferme les yeux et j’entends les trains qui entrent en gare. 

Nos amis Genevieve et Bill terminent leur exode annuel au port de plaisance de La Villette.

Les bateaux qui résident au port de l’Arsenal ont chaque année l’obligation de quitter le port pendant 21 jours consécutifs. Cela doit se faire en été, pendant les mois de juin, juillet ou août.

Cette contrainte a l’avantage de libérer des emplacements pour les plaisanciers de passage, tel que le Chat Lune. Cela évite aussi que le port ne devienne un cimetière pour bateaux incapables de naviguer. 

À la brocante du pont Alexandre III, j’achète un couteau Méditerranée neuf dans son écrin d’origine et Marleen un masque asiatique en bois sculpté. 

La jeune brocanteuse, bien en chair et pleine d’énergie, tout en rangeant ses étales, nous explique qu’il y a deux ans, elle a acheté aux enchères, le lot complet d’un musée qui liquidait les accessoires de sa boutique, 7400 pièces. « J’ai vendu la moitié la première année. Ma stratégie est d’offrir à des prix très bas, des objets dont j’ai un grand nombre ». Elle montre comme exemple, une tête de bouddha en résine montée sur pied. « Dans son emballage d’origine avec garantie, le prix du musée est affiché 79€, j’en ai encore 83, vous pouvez l’avoir pour 20€ ». 

La jeune femme est amoureuse des États Unis et son rêve est de vendre sa maison et de partir ouvrir un zoo à Miami. Elle adore les animaux sauvages. 

« Mais j’ai un bébé de 4 mois et 10 jours et en plus, mon mari n’est pas enthousiaste pour quitter la France, » rajoute-t-elle. « Alors je rêve ». 

« C’est important les rêves », opine Marleen.


Cet article, publié dans Architecture, Art, Brocante, Exposition, Musées, Paris, Peinture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.